La marche des fiertés LGBT 2017 a défilé hier samedi 24 juin à Paris. Le cortège est parti de la place de la Concorde pour se rendre place de la République, un parcours inédit.

Dans le carré de tête, on pouvait apercevoir Anne Hidalgo, maire de Paris, Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, l’ancien ministre Jack Lang, Jean-Luc Romero-Michel, Caroline Mecary, ou encore la sénatrice EELV Esther Benbassa. Lors des prises de parole sur la place de la Concorde, face à l’Assemblée Nationale, les militant.e.s ont interpellé le nouveau gouvernement et la nouvelle Assemblée sur la question des droits LGBT et en particulier la PMA. A quelques jours de la publication de l’avis du Comité d’Ethique (CCNE) sur la procréation médicalement assistée, l’Inter-LGBT avait d’ailleurs décidé de lui consacrer son mot d’ordre: « La PMA, sans conditions ni restrictions, c’est maintenant ».

Emmanuel Macron a-t-il entendu le message? Le président a en tout cas salué la marche d’un tweet:

Deux membres de son gouvernement ont fait le déplacement et ont marché derrière la banderole du groupe En Marche – LGBT. Il s’agit de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’égalité femmes hommes, qui a la lutte contre les LGBT-phobies dans ses attributions et Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au numérique.

En Marche – LGBT a par ailleurs été la cible d’un groupe de militants radicaux, venus de diverses associations, comme nous vous l’avons raconté hier soir (Lire Le cortège d’«En Marche – LGBT» zappé lors de la marche des fiertés).

Un autre char, celui du laboratoire pharmaceutique Gilead (producteur du Truvada, notamment utilisé pour la PrEP), a subi la colère d’Act Up-Paris.

Exception faite de ces deux actions, la marche s’est déroulée sans encombre et sans souci de sécurité majeur.

Voici quelques photos prises dans le cortège:

Photos: Xavier Héraud