Le référendum est mort et enterré. Le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, voulait faire voter ses concitoyen.ne.s sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. L’opposition, emmenée par le travailliste Bill Shorten, a bloqué le processus. Pour deux raisons majeures. Premièrement, le référendum était non-contraignant. Donc en théorie, le gouvernement n’était pas obligé de suivre l’avis du peuple. Deuxièmement,  la consultation populaire devait coûter environ 200 millions de dollars.

Comme le rapporte le site Same Same, c’est une victoire pour les militant.e.s LGBT, qui veulent maintenant se concentrer sur le projet de loi présenté par le gouvernement. Le texte, qui ouvrirait le mariage aux couples de même sexe, contient une clause problématique: il autoriserait une sorte de liberté de conscience pour les élu.e.s qui ne souhaitent pas célébrer de mariages en raison de leurs opinions religieuses, et permettrait à des entreprises liés aux organisations religieuses de refuser tout bien ou service aux couples gays et lesbiens.

Le calendrier pour l’examen et l’adoption du projet de loi n’est pas encore défini. Le Premier ministre risque d’avoir du travail pour convaincre les député.e.s de son parti, le Parti libéral (conservateur) à voter le texte.