Sommaire

L’entretien de la semaine: Le canoïste Matthew Lister est heureux d’avoir fait son coming-out
La vidéo de la semaine: Tom Daley et Greg Louganis en duo
La sanction de la semaine: Des footballeurs sexistes envoyés chez les féminines
Le commentaire de la semaine: Martina Navratilova et l’«énorme erreur» de Maria Sharapova
La photo de la semaine: Ashlyn Harris est en vacances
Le ballon de la semaine: Robbie Rogers amuse beaucoup son fils
Les chaussures de la semaine: Les sneakers de Marty McFly existent pour de vrai
Le skyline de la semaine: Gus Kenworthy a fêté son anniversaire à Los Angeles
Le toit de la semaine: Le court n°1 de Wimbledon se couvre à son tour tour

L’ENTRETIEN DE LA SEMAINE
Encore un témoignage des bienfaits de la sortie du placard quand on est un athlète de haut-niveau. Dans un entretien à The Evening Standard, l’ancien canoïste britannique Matthew Lister raconte l’immense poids qui lui est tombé des épaules quand il a fait son coming-out en 2012 et la façon dont ses performances se sont améliorées. Si pour lui, il existe encore dans certains sports «une atmosphère de hooligans», dans de nombreux autres, «être gay n’est pas un sujet»: «Ce que vous êtes ne compte pas. C’est ce que vous faites pour le sport qui est important (…). Les athlètes LGBT devraient ouvrir la voie pour les LGBT. Montrer qu’être homo, ce n’est pas un sujet. C’est ce que l’on est.»

Double médaillé de bronze (slalom canoë biplace) aux championnats du monde 2011 et 2013, Matthew Lister a quitté la compétition au début de l’année 2016. Avec le triathlète paralympique David Hill, il est aujourd’hui ambassadeur LGBT au sein de la commission des athlètes britanniques, une association qui porte la voix des athlètes de haut-niveau en Grande-Bretagne. Il travaille également avec l’organisation Stonewall.

Une étude de Stonewall publiée le 21 septembre révèle d’ailleurs que 72 % de supporters de football interrogé.e.s ont indiqué avoir entendu des propos homophobes. Les chiffres dévoilent également que 22 % des jeunes de 18 à 24 ans interrogé.e.s seraient embarrassé.e.s si un joueur de foot faisait son coming-out contre 12 % sur l’ensemble des sondé.e.s et que 21 % considèrent qu’il est acceptable de faire des remarques homophobes contre 11 %.

Enfin, 60 % des personnes interrogées affirment que la présence de joueurs out aurait un effet positif sur la culture du sport et 63 % aimeraient que plus de joueurs soient francs sur leur orientation sexuelle. L’organisation renouvelle la campagne des lacets arc-en-ciel qui consiste à vendre et distribuer des lacets qui seront arborés dans différentes compétition, en novembre, pour informer et lutter contre les discriminations.

LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Tom Daley Dives Synchro With GREG LOUGANIS!

Le plongeur britannique Tom Daley a retrouvé Greg Louganis en Californie, dans la piscine où le quadruple champion olympique (1984-1988) a commencé à plonger. Les deux hommes ont réalisé un saut synchronisé du plongeoir à 10 mètres devant une foule ravie, et très impressionnée par les pirouettes de Louganis qui, à 56 ans, fait montre d’une magnifique technique. C’est saisissant. Le talent ne meurt jamais.

LA SANCTION DE LA SEMAINE
C’était à la fin d’une rencontre de la quatrième journée du championnat tchèque, dimanche 2 octobre, entre le Sparta Prague et Brno. Deux joueurs du Sparta Prague ont tenu des propos sexistes à l’encontre d’une arbitre de touche, Lucie Ratajova, dont une erreur d’arbitrage a entraîné le troisième but de Brno et l’égalisation (3-3) dans les dernières secondes. «Les femmes devraient être à la cuisine, et non arbitrer un match d’hommes», a tonné le gardien de but Tomáš Koubek. Un peu plus tard sur Twitter, le milieu de terrain Lukáš Vácha postait un «la cuisinière» sur Twitter:

Les deux joueurs ont ensuite présenté des excuses sur les réseaux sociaux, mais trop tard: tous deux iront s’entraîner avec l’équipe féminine du Sparta Prague.

Si Les Nouvelles News s’interrogent sur l’opportunité et l’efficacité du procédé de sanction du club rappelant un fait similaire – un arbitre avait dû arbitrer un match féminin et l’avait fait en costume de ville –, le geste du Sparta Prague va néanmoins plus loin que d’obliger deux joueurs à passer quelques heures avec leurs collègues féminines: ils devront être, en Ligue des champions, les ambassadeurs du football féminin, a indiqué le club.

L’une des meilleures réponses à des propos sexistes de ce type: l’humour de Lotta Schelin, en mars 2013. À Bernard Lacombe, conseiller du président de l’OL, qui avait déclaré «Je ne discute pas avec les femmes de football, c’est mon caractère et ma façon. Qu’elles s’occupent de leurs casseroles et ça ira beaucoup mieux», l’attaquante lyonnaise avait répondu d’un tweet:

Et toc!

LE COMMENTAIRE DE LA SEMAINE
Martina Navratilova a commenté, mardi 3 octobre, l’allègement par le Tribunal administratif du sport (TAS) de la suspension pour dopage de 2 ans à 15 mois de Maria Sharapova. Contrôlée positive au meldonium, la joueuse de tennis russe avait fait appel de la sanction. Elle devrait donc revenir sur les courts à partir du 26 avril 2017, à la veille des Internationaux de France de Roland Garros.

«Maria Sharapova écope de 15 mois au lieu de 24. Elle a fait une énorme erreur, est en train de payer le prix fort et jouera en avril 2017. Un tarif lourd pour une lourde erreur, ce sera quand même difficile pour elle de revenir. Mais on sait à quel point elle est solide. Et grâce à la suspension de Maria, je suis sûre que chacun.e fera désormais bien attention à ne pas faire la même erreur qu’ elle

LA PHOTO DE LA SEMAINE

When you have coffee in your hand, love in your heart, and nature in your soul, you are straight vibing. PC: @briannacope

Une photo publiée par ashlynharris24 (@ashlynharris24) le

Toute auréolée du titre de meilleure gardienne de but de la saison de championnat avec son club d’Orlando Pride, Ashlyn Harris se détend au Costa Rica avec ses amies la surfeuse Brianna Cope (auteure de la photo ci-dessus) et la footballeuse Kelley O’Hara.

LE BALLON DE LA SEMAINE

Caleb thinks my touch is pretty hilarious.

Une vidéo publiée par Robbie Rogers (@robbierogers) le

Robbie Rogers, des Los Angeles Galaxy, joue au football avec son fils Caleb, qu’il a eu avec son compagnon, le réalisateur et producteur Greg Berlanti.

LES CHAUSSURES DE LA SEMAINE

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Marty Gets Power Laces

Les sneakers de Michael J. Fox dans Retour vers le futur 2 existent bel et bien. Abby Wambach rêve d’en avoir:

Une solution pour l’ancienne footballeuse, participer à la tombola ouverte aux seul.e.s habitant.e.s des États-Unis et du Canada. Les 10 euros versés iront intégralement à la Fondation Michael J. Fox qui lutte contre la maladie de Parkinson. 84 paires de chaussures sont à gagner. Nike avait déjà lancé des sneakers «auto-laçants» à l’image de ceux portés par Marty McFly-Michael J. Fox, alors projeté en 2015, mais pas avec un capteur sensoriel qui permet le laçage quand le pied est calé dans la chaussure… comme dans le film.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur NIKE MAG 2016: Global Impact

LE SKYLINE DE LA SEMAINE

Hanging out in LA for my birthday!

Une photo publiée par gus kenworthy (@guskenworthy) le

À Los Angeles, où il a fêté son anniversaire, le 1er octobre, le skieur américain Gus Kenworthy, 25 ans, a pris de la hauteur.

LE TOIT DE LA SEMAINE

Le court n°1 du stade de Wimbledon, berceau des «championships» de tennis, a perdu sa structure, mercredi 5 octobre, pour laisser place à un vrai toit rétractable. Après le central, ce sera le deuxième court à disposer d’une couverture. Inauguration prévue en 2019.