Selon Europe 1, la banque BNP Paribas a été condamnée à verser plus de 600 000 euros à ancien un salarié gay. Ce dernier a été victime de 2009 à 2012 d’un véritable « harcèlement », attesté par l’envoi de courriels « à caractère sexuel », « répétés dans le temps » et émanant parfois de deux supérieurs hiérarchiques, note le site d’info. Selon l’ancien salarié, il s’agit d’une discrimination en raison de son orientation sexuelle. Alors qu’il a été engagé en 2004, son homosexualité n’a été connue de sa hiérarchie qu’en 2009, année à partir de laquelle les brimades ont commencé.

Depuis quelques années, BNP Paribas travaille à une meilleure inclusion de ses employés. La banque a en effet signé la charte d’engagement de l’Autre Cercle en octobre 2015 (Lire Pourquoi BNP Paribas a signé la Charte d’Engagement LGBT de l’Autre Cercle). Au sein de l’entreprise, le réseau Pride regroupe des salarié.e.s LGBT.