La «Manif pour tous» a présenté son rapport issu d’un «Grenelle de la famille» (sic). Sans surprise, le terme famille revient tous les trois mots et il ne décrit jamais des familles homoparentales bien au contraire. A l’issue du rapport rempli du blabla habituel, on trouve 40 propositions. Il y a bien sûr « Abroger la loi Taubira sans rétroactivité » (n°13), plusieurs propositions visant à réserver la PMA aux couples hétérosexuels, mais aussi  carrément « Dénoncer la Convention européenne des droits de l’homme » (qui a condamné la France sur la non retranscription des actes de naissance d’enfants nés par GPA à l’étranger). Il faudrait aussi changer beaucoup la Constitution, pour affirmer que les couples d’hommes et de femmes ne sont pas des vrais couples et que la GPA est encore plus interdite qu’elle ne l’est déjà. Enfin, qu’on se le dise, la Manif pour tous veut aussi avoir son mot à dire à l’école:  « Présenter l’institution du mariage dans les cours d’éducation civique » (n°15) est suivi de « Réaffirmer et renforcer la neutralité idéologique du service public de l’Education », comprendre n’accepter aucune opinion sauf celle de la Manif pour tous.

On vous laisse découvrir tout ça dans le rapport en question (si le coeur vous en dit).

Le mouvement emmené par Ludovine de la Rochère appelle à manifester le 16 octobre prochain à Paris et espère peser sur l’élection présidentielle. Pour la primaire de la droite, sa déclinaison au parti Les Républicains, Sens commun, a accordé son soutien à François Fillon.