Megan Rapinoe s’est fendue d’un geste assez politique lors d’un match opposant les équipes de football de Chicago et de Seattle (le club de la joueuse). Pendant l’hymne américain, la footballeuse a posé un genou à terre, alors que ses équipières sont restées debout. Le geste se veut un soutien à Colin Kaepernick, un footballeur américain qu’il y a quelques jours est resté assis pendant l’hymne américain. «Je ne vais pas me lever pour exprimer de la fierté vis à vis d’un drapeau ou d’un pays qui opprime les noirs et les personnes de couleur», avait-il déclaré ensuite pour justifier son geste.

C’était très intentionnel de ma part, a ensuite déclaré Megan Rapinoe à American Soccer now. Elle s’est dite « écoeurée » par la manière dont le sportif a été traité suite à son geste et par le traitement médiatique de l’affaire. «Nous avons besoin d’une vraie discussion sur les problèmes raciaux dans ce pays.», a-t-elle ajouté.

«En tant que lesbienne américaine, je sais ce que c’est de regarder un drapeau qui ne protège pas toutes ses libertés. (…) C’est important que les blancs soutiennent les personnes de couleur sur ce sujet. Nous n’avons pas besoin d’être les leaders de ce combat, bien sûr, mais apporter notre soutient est quelque chose de très important», a-t-elle ensuite affirmé. L’attitude du joueur de football américain a suscité un énorme débat aux Etats-Unis. Le geste de la championne est donc tout sauf anodin.