Patrick (prénom modifié) a vécu ce qui est probablement la pire angoisse des utilisateurs d’applications et de sites de rencontres. Vendredi soir, alors qu’il discutait sur un site de rencontre gay, Cybermen, avec Julien (prénom modifié), il propose à ce dernier de passer chez lui. S’en suit vol avec violence et tentative d’extorsion. Leurs ébats ont été filmés et Julien a voulu monnayer la vidéo, pour 1000 euros.

Ce dernier est passé lundi en comparution immédiate devant le tribunal, à Créteil. La victime explique avoir fait «la totale» avec son partenaire d’une nuit. Ce que dément le prévenu. Pourtant, dans son téléphone, les policiers ont trouvés des vidéos de type sextape.

Du côté de la défense, on plaide le fait que le prévenu est venu chez Patrick dans le seul but de trouver de l’aide. L’avocate estime qu’il n’y a aucune preuve de l’extorsion.

Au contraire, l’avocate de la victime met en avant des coups et blessures subis par ce dernier. Son client s’est fait prescrire trois jours d’ITT rappelle-t-elle.

Le procureur a requis deux ans d’emprisonnement avec mandat de dépôt, pour cet acte qu’il a qualifié «d’odieux ».

Un article à retrouver en intégralité sur le site du Parisien.