Lors d’un match samedi dernier, le milieu de terrain de l’équipe de football Orange County Blues, Richard Chaplow, aurait traité à plusieurs reprises de «pédé» (queer) le milieu offensif ouvertement gay de l’équipe adverse, Robbie Rogers.

La United Soccer League (USL) a confirmé ce mercredi sur son site officiel la suspension du joueur pour les deux prochains matchs, accompagnée d’une amende ­— dont le montant n’a pas été révélé — au motif de «langage insultant et injurieux dirigé à l’encontre d’un autre joueur.»

Le Président de la USL, Jake Edwards, a particulièrement insisté sur le fait que «ce genre de comportement n’était aucunement toléré» en ce qu’ils vont à «l’encontre des valeurs véhiculées par la ligue.»

L’incident a été révélé par Robbie Rogers lui-même sur sa page Facebook, le lendemain de la rencontre sportive : «Au beau milieu de l’effervescence des 15 dernières minutes, un joueur de l’équipe adverse m’a traité plusieurs fois de «pédé» (queer). En toute honnêteté, j’ai été d’abord choqué. Cela fait 4 saisons que je participe à la Major League of Soccer (MLS) et jamais auparavant je n’ai entendu un joueur utiliser ce terme ou n’importe quelles autres insultes homophobes pendant un match.»

Lors d’un entretien accordé au journal The Telegraph, après l’officialisation de sa suspension, Richard Chaplow a nié avoir tenu de tels propos : «J’ai été suspendu pour avoir insulté un joueur, et non pas pour avoir tenu des propos homophobes (…) Il est important que les gens comprennent la raison de ma suspension. Un membre de ma famille proche est ouvertement gay. C’est ridicule de dire que je suis homophobe.»

Robbie Rogers est actuellement le seul joueur de football ouvertement gay à jouer au plus haut niveau, et le deuxième de l’histoire du ballon rond après Justin Fashanu en 1990. Chez les femmes, il y a de nombreuses joueuses ouvertement lesbiennes, comme Megan Rapinoe, par exemple dans l’équipe des Etats-Unis.

Véritable «source d’inspiration pour beaucoup de monde ici et dans le monde», selon les propos du Président Barack Obama l’année dernière, Robbie avait notamment critiqué avec sévérité la décision de la FIFA d’attribuer l’organisation des prochaines compétitions à des pays LGBT-phobes comme la Russie et le Qatar.

Le 18 février dernier, Robbie et son compagnon, le producteur Greg Berlanti, sont devenus les heureux parents d’un petit Caled, après avoir fait appel à une mère porteuse.