Cette critique est extraite de notre chronique Les lectures de Yagg: «Beyond the lipstick», «La Veuve Basquiat», «The Queen Christine»…

alice au pays du reelAlice a une vie trépidante, jonglant avec son job (prenant) de journaliste, deux exes (toujours dans les parages) et un gros chat capricieux répondant au doux nom de Farinelli. Quand son médecin lui annonce un cancer du sein, elle est non seulement contrainte de mettre le holà à ce rythme effréné… mais de remettre en question sa vie et ses aspirations. Alice au pays du réel aborde les traitements, les médecins, les doutes, la peur… mais aussi l’après, quand il est temps de réapprendre à accepter et à aimer son corps, un corps qui porte les traces du combat contre la maladie. Comment retrouver l’assurance et l’envie de plaire, de désirer et d’être désirée? Avec sensibilité, Isabel Franc et Susanna Martin parviennent à jongler avec l’humour et et l’amertume, en traitant un sujet difficile avec un trait réjouissant qui n’est pas sans rappeler la patte de Paige Braddock avec Le Monde de Jane.

Alice au pays du réel, Isabel Franc et Susanna Martin, Vertige Graphic, 142 p., 18€.

alice au pays du reel - extrait