Le reboot de S.O.S Fantômes sort enfin dans les salles françaises, quelques semaines après une sortie outre-Atlantique qui s’est accompagnée de critiques globalement très positives et d’un très bon démarrage au box-office. Certains médias ont été particulièrement enthousiasmés par le traitement du personnage de la comédienne ouvertement lesbienne Kate McKinnon qui campe le Dr. Jillian Holtzmann, la faiseuse de gadgets de l’équipe, aux côtés des actrices Leslie Jones, Kristen Wiig et Melissa McCarthy. Un casting quatre-étoiles pour un film aussi attendu que critiqué – avant même sa sortie – par des hordes de commentaires violemment sexistes et racistes, dénigrant le parti-pris d’une comédie menée par des femmes drôles, fortes et intelligentes, et qui n’ont pas besoin d’hommes pour les sauver.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur GHOSTBUSTERS – Official Trailer (HD)

Issue de l’émission américaine Saturday Night Live, Kate McKinnon est connue pour ses imitations particulièrement bluffantes: on pense à celle d’Hillary Clinton (en face de la principale intéressée), mais aussi à sa parodie d’une scène du film Carol où elle reprend le rôle de Cate Blanchett, ou encore à son sketch dans l’émission d’Ellen DeGeneres.

Gouailleuse, dragueuse, drôle et un peu allumée, son personnage de Jillian Holtzmann a retenu l’attention de pas mal de monde. Et du côté des médias lesbiens outre-Atlantiques, on ne s’y trompe pas: Jillian Holtzmann est indéniablement l’atout lesbien de ce nouveau S.O.S Fantômes et oui, elle est des nôtres. Le sex-appeal de Kate McKinnon a aussi tapé dans l’œil des journalistes d’Autostraddle qui ont recensé les dix moments les plus «gays» de Jillian Holtzmann. Sur Afterellen, Trish Bendix assure que «tout comme Kate, Jillian est queer, de façon à peine voilée. Ce n’est pas abordé, seulement insinué, quelque chose que les femmes queers (et les femmes en général) vont probablement plus remarquer que les hommes.»

Interviewé par la journaliste Jen Yamato du Daily Beast, le réalisateur de S.O.S Fantômes Paul Feig n’a pas répondu de façon tout à fait explicite à la question portant sur l’orientation sexuelle du personnage de Jillian Holtzmann, qui «passe son temps à draguer Erin» (jouée par Kristen Wiig): «Je déteste faire le timide avec ça», a confié le réalisateur, ajoutant «en s’excusant»: «Mais quant on traite avec les studios et ce genre de choses…». S’il n’affirme pas clairement que le personnage de Kate McKinnon est lesbienne, Paul Feig reconnait à demi-mot qu’une certaine frilosité demeure dans l’industrie du cinéma quand il s’agit d’inclure un personnage ouvertement homo ou bi dans une comédie grand public.

Il affirme toutefois avoir laissé la comédienne libre de s’emparer de son personnage: «Je n’étais pas à lui dire “Et maintenant tu leur fais un clin d’œil”. Ce genre de choses vient de Kate! C’est pourquoi on se lie à ces personnages. Elles jouent des versions d’elles-mêmes. C’est ce qui rend les actrices comiques fantastiques, quand cette personnalité ressort. Et c’est terrible quand les scénaristes ou réalisateurs disent “Tiens t’en au script!”. Pourquoi engager ces gens qui ont des personnalités énormes pour les couper?»

L’engouement a dépassé le cadre de la communauté lesbienne et queer anglo-saxonne. Sur Tumblr, Jillian Holtzmann est devenue la nouvelle icône qui rend les filles complètement folles, y compris les hétéros:

http://jillian–holtz.tumblr.com/post/148644964834

http://bethofalltrades.tumblr.com/post/148167954905/this-is-what-happens-when-youre-a-graphic

http://loveable-weirdo.tumblr.com/post/147957565773/when-you-see-kate-mckinnon-in-the-new-ghostbusters

http://recklessly-a-pessimist.tumblr.com/post/147746139916/this-gif-has-changed-me