Aux côtés de Peyton Manning et Kobe Bryant, la footballeuse ouvertement lesbienne Abby Wambach a reçu le très prestigieux Icon Award à la cérémonie ESPY qui s’est tenue ce mercredi 13 juillet. Tou.t.e.s les trois, aujourd’hui retraité.e.s ont marqué chacun.e à leur manière le monde sportif aux Etats-Unis.

Lors de son discours, Abby Wambach a tenu à rappeler qu’elle n’était pas seulement fière de la carrière qu’elle a eu dans l’équipe américaine, mais aussi de ce qu’elle a réussi à accomplir en dehors des terrains, en étant elle-même et en s’exprimant sur ce qui lui tenait à cœur:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Kobe Bryant, Peyton, Abby To Be Honored at ESPY Awards 2016

«C’est un honneur d’être aux côtés de Peyton et Kobe, ce sont mes héros. Pour moi, il n’a jamais été question de devenir la meilleure joueuse du monde ou de marquer le plus de buts. Ce qui m’importait c’était de m’entraîner le plus possible et d’être le plus engagée possible, de relever tous les défis. Pourtant, je n’ai jamais voulu que l’on me définisse seulement par mon sport. Je voulais que les gens voient qui j’étais, sous mon maillot, pour qu’ils m’apprécient en tant que personne autant qu’ils m’apprécient comme athlète. Je crois que c’est pour ça que le football me manquera, et pour ça que l’équipe américaine est si appréciée. Nous voulons être fidèles à nous-mêmes et nous exprimer quand nous avons quelque chose à dire: que ce soit sur l’égalité des salaires, ou l’égalité des chances pour les sportives, ou toute question concernant l’équité et la justice. C’est de ça dont je suis le plus fière. Faire partie de cette héritage, me tenir ici devant vous, fidèle à moi-même et sachant que j’ai quitté le terrain en meilleur état que je l’ai trouvé… J’ai hâte comme jamais de voir la suite.»

Les années précédentes, l’ancienne athlète Caitlyn Jenner a été primée aux ESPY Awards en 2015, ainsi que le footballeur ouvertement gay Michael Sam en 2014. L’une et l’autre avaient reçu le Arthur Ashe Award qui récompense une personnalité sportive pour avoir mis sa notoriété au service des droits humains.