Le jeu « Pokémon Go » a, en quelques jours, dépassé tous les records. Le jeu, qui utilise la technologie de la réalité augmentée, est plus téléchargé que Tinder, et rarement une application aura créé autant l’engouement sur le web.

Les petites créatures envahissent même les lieux gay. Ce matin un journaliste et dresseur pokémon a même trouvé un Nosferapti qui battait des ailes dans les locaux de Yagg! Si l’on en croit Twitter, de nombreux pokémons ont été surpris en train de se rincer l’oeil dans des clubs gays outre atlantique. A commencer par le macho et bodybuildé Machopeur. Une vague d’outing de pokémons serait-elle a prévoir ?

« Je ne pense pas qu’il y ait plus gay qu’un Machopeur qui pose devant un bar gay sur un passage piéton arc-en-ciel »

« Je suppose que vous pourriez dire que Nosferapti a fait son coming-out dans un bar gay »

« EVIDEMMENT, un Machoc sauvage est apparu dans un bar gay la nuit dernière »

« Mon ami vient juste d’attraper un Rattata dans un club gay. Je ris tellement fort »

DES POKESTOPS DANS LES SEX SHOP GAY
Certains sex shop gays ont même été virtuellement transformés en Pokéstops – des lieux que les joueurs utilisent pour recharger les pokeballs.

View post on imgur.com

View post on imgur.com

UN COMBAT ENTRE ANTI-GAY ET MOUVEMENT LGBT S’ENGAGE
Les joueurs peuvent se provoquer virtuellement en duel dans des lieux réels transformés en arène. C’est le cas de la Westboro Baptist Church, située dans la ville de Topeka dans le Kansas, au centre des États-Unis. Cette église a bâti sa réputation sur une homophobie affichée à grands renforts de slogans du type « Dieu hait les pédés ». Problème, leur arène est contrôlée depuis ce week-end par «Pinknose» un pro-LGBT . Son Mélofée, un petit Pokémon rose ,à l’allure inoffensive, est surnommé «LoveIsLove», comme un symbole.

Afin de contrer cette calomnie, l’église s’est créée un compte sur l’application. Pour faire face au très mignon Mélofée, la Westboro Baptist Church a opté pour un Rondoudou rose pâle, une créature encore plus mignonne, qui endort ses ennemis en chantant des musiques douces. Ainsi, l’Eglise poste sur son compte twitter l’évolution de cette bataille, agrémentant chaque message d’un passage de la bible, accompagné d’un joyeux «Repentez-vous ou périssez».

« Rondoudou recruté pour aller à l’église et chanter de nouvelles paroles au sodomite Mélofée »

Un affrontement que les plus grands fans des Pokémon ont déjà pu voir au cours de la première saison du dessin animé. 

ARGUMENT DE VENTE
De ce côté-ci de l’Atlantique, il doit certainement y avoir des Pokémon Go dans les lieux gay (puisqu’il y en avait un à Yagg). La soirée Flash Cocotte s’en sert d’ailleurs comme argument de vente:  «On vous confirme qu’il y aura bien des pokémons à attraper sur la péniche samedi !! GOGOGO»