Dans leur hommage à Rommel Mendès Leite, pionnier des gay studies et des études sur le sida (principalement sur les personnes atteintes), Christophe Broqua et Catherine Deschamps explique qu’il «a su créer des espaces d’échange et de débat novateurs, où se sont rencontrés quantité des chercheurs qui, aujourd’hui, continuent de travailler sur les sexualités et le vih

Rommel Mendès Leite, décédé en janvier dernier, s’est heurté à une certaine hostilité du milieu de la recherche, comme le souligne Broqua et Deschamps: «Ce statut de précurseur et de chercheur audacieux a eu ses coûts. Il a valu à Rommel quelques conflits scientifiques parfois vifs, par exemple autour de ses travaux portant sur les thèmes les plus controversés, tels que le multipartenariat homosexuel ou les sexualités entre hommes dans les lieux publics.»

Rommel avait plus récemment créé la collection «Sexualités» aux Presses universitaires de Lyon et fait traduire les travaux précurseurs de Jeffrey Weeks sur la sexualité.

Lire l’hommage sur Cairn.info