Révélé ce jeudi 7 juillet, un sondage Odoxa pour la clinique barcelonaise Eugin présente les positions des habitant.e.s de cinq pays européens quant aux techniques d’aide à la procréation. 2986 personnes issues de France, d’Espagne, du Royaume-Uni, d’Italie et d’Allemagne ont été interrogées. Parmi les sujets abordés, le don de gamètes, la perception de l’infertilité, la congélation des ovocytes, mais aussi la PMA et l’accès de celle-ci aux couples de femmes et aux femmes célibataires.

DES RÉSULTATS DISPARATES
Bien que proches géographiquement, ces cinq pays d’Europe occidentale ont des politiques différentes concernant la possibilité d’avoir recours à une PMA pour les femmes célibataires ou les couples de femmes. Les avis sur cette pratique sont donc sensiblement différents d’un pays à l’autre.

L’Italie rejette par exemple à 60% l’ouverture de la PMA aux femmes homosexuelles. «Un particularisme qui s’explique peut-être par une évolution plus lente des mentalités et de la législation nationale qui vient à peine d’adopter l’union civile homosexuelle» analyse la clinique.

Les quatre autres pays y sont plus largement favorables, mais à des degrés différents: 76% des personnes interrogées en Espagne, 54% en France. On remarque en outre une différence entre l’adhésion à l’ouverture de la PMA pour les femmes célibataires, et pour les femmes en couple avec une autre femme. Les Français.e.s sont davantage favorable à ouvrir l’accès à la PMA pour les femmes célibataires (60%) que pour les couples de femmes (54%). En Angleterre et en Allemagne, la tendance est à l’inverse, plus favorable aux femmes en couple qu’aux femmes seules.

sondage odoxa eugin juillet 2016

UN MANQUE D’INFORMATIONS
Sept Européen.ne.s sur dix se considèrent «mal informé.e.s» sur la PMA, révèle le sondage. «En France, alors que la loi prévoit depuis 2014 des autorisations d’absence pour les femmes et les hommes engagés dans un parcours de procréation médicale assistée, ils sont tout de même 88% à estimer que les employeurs ne considèrent pas assez les problèmes liés à la PMA» estime la clinique. Un constat qui laisse penser que les couples de femmes sont d’autant plus pénalisés dans le cadre de leur emploi, car devant à la fois faire part de leur choix de recourir à la PMA, mais aussi devant faire connaître leur situation de couple sur leur lieu de travail. De plus une large majorité des Européen.ne.s considèrent que ni l’Etat, ni les médias n’informent suffisamment sur ces sujets. Le sondage montre finalement que parmi l’ensemble des personnes interrogées, plus de la majorité sont favorable à la PMA pour les femmes célibataires (59%) et pour les couples de femmes (57%).

La clinique Eugin est une clinique espagnole spécialisée dans la procréation médicalement assistée. Environ 40% de sa patientèle est composée de Françaises et de femmes francophones, venues pour avoir recours à des techniques de procréation médicalement assistée, de fécondation in vitro et de dons d’ovocytes. Parmi elles, 20% sont des femmes en couple avec une femme souhaitant fonder une famille.

Tous nos articles sur la PMA.