Le site d’informations d’outre-mer Linfo.re, a révélé mardi 5 juillet qu’une jeune femme de 20 ans a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis par le Tribunal correctionnel de Saint-Denis pour avoir proféré des menaces homophobes, et notamment de vouloir «décapiter» les membres de la communauté LGBT. Elle devra également «dédommager les associations victimes à hauteur de 2 000 euros.»

Elle a été reconnue coupable des faits qui lui sont reprochés: «menace de mort matérialisée en raison de l’orientation ou de l’identité sexuelle». Cette Réunionnaise avait créé une page Facebook le 18 mai, menaçant explicitement de mort «Trans Info Réunion», une page Facebook créée par OriZon – une organisation LGBT – destinée à «prévenir, informer, orienter, amener vers le soin les personnes transidentitaires de La Réunion». La page en question, «Mort à Trans Info Réunion», supprimée depuis, était ornée du «drapeau arc-en-ciel […] en proie aux flammes ainsi que le slogan de l’État islamique (“Il n’y d’autre Dieu que Dieu. Et Mohammed est son prophète”)».

Ne s’arrêtant pas là, elle a également envoyé des «e-mails de menaces». On pouvait y lire: «Mort à vous, on va vous décapiter!» ou encore «Comme avec Charlie Hebdo et au Bataclan, nous ferons également un massacre».

La jeune Réunionnaise a confessé «avoir été influencée par son éducation familiale»: «Elle aurait agi sous le coup de la colère.»

Un article à lire sur Linfo.re