Sept blocs rectangulaires ont fait leur apparition dans le San Juan’s Third Milennium Park. Ces blocs, aux couleurs de l’arc-en-ciel, forment ensemble un monument, créé par Alberto de la Cruz. Ces monolithes sont un hommage aux victimes d’Orlando et tout particulièrement celles qui étaient originaires de l’île. Parmi les 49 victimes figuraient 23 hommes ou femmes d’origine porto-ricaine. Une plaque commémorative est associée au monument. On peut y lire le nom de toutes les victimes.  Ainsi qu’une phrase, dont les derniers mots s’inspirent du discours de l’auteur et comédien Lin-Manuel Miranda aux Tony Awards cette année (qui paraphrasait le célèbre «A rose is a rose is a rose» de Gertrude Stein):

Cet hommage à la vie renforce notre engagement a combattre la haine, le produit de l’homophobie, avec amour et respect. Notre slogan résonne dans tous nos coeurs: l’amour est l’amour, est l’amour, est l’amour…

La maire de la ville, Carmen Yulín Cruz, a également prononcé un bref discours et a posé près du monument :

« Aujourd’hui, nous célébrons la vie. Nous devons travailler ensemble pour éradiquer la discrimination et l’homophobie. Nous devons élever nos voix pour la justice, et l’égalité de tous les humains. Nous devons aspirer à construire un pays est où tout le monde est égal, et personne n’est jugée pour qui il/elle aime. »

Un monument devrait voir le jour également dans la ville d’Orlando.