«Indigne». C’est ainsi que Ben Sachs, lanceur d’une pétition, et Julien Pontes, ex président du Paris Foot Gay, ont qualifié le refus de l’UEFA de rendre hommage aux victimes de l’attentat d’Orlando. Dans leur tribune parue dans le Huffington Post après les attentats d’Orlando. Ils ont également rappelé que l’instance sportive s’était engagé dans la lutte contre les discrimination à travers leur programme « Respect Diversity ».

Enfin pour marquer les esprits et toucher un auditoire plus large, Sachs avait également diffusé une vidéo:

REPONSE DE L’UEFA

Après quelques jours sans nouvelles, l’UEFA a réitéré qu’il n’y aura pas d’hommage.. avant de changer de version quelques minutes plus tard. Il y a donc bien eu un hommage hier soir à Marseille.

« Un moment d’applaudissement est prévu avant le quart de finale de l’Euro 2016 entre la Pologne et le Portugal au stade Vélodrome de Marseille, en mémoire de victimes de l’attentat d’Istanbul et des autres attaques qui se sont produites pendant le tournoi »

Malgré le geste on peut être déçu de ne pas voir le mot « Orlando » ou « homophobe » apparaître dans le communiqué. L’explication n’a encore une fois pas convaincu tout le monde:

Enfin, au vélodrome, juste avant le lancement du match un panneau d’explication est apparu, sans mention d’Orlando.

https://twitter.com/vinesfoot/status/748548694589476864?ref_src=twsrc%5Etfw

Suite à cet hommage, Ben Sachs et Julien Pontes ont répondu par une autre tribune dans le Huffington Post, dans laquelle ils ne désarment pas: «De mauvais esprits penseront qu’en ne mentionnant pas explicitement la tuerie homophobe d’Orlando du 12 juin dernier (49 morts et 53 blessés, le plus grand massacre à l’arme à feu de l’histoire des États-Unis), vous ratez le peu que vous entreprenez dans la lutte contre l’homophobie dans le football.»