Comme beaucoup d’artistes avant lui, le chanteur Frank Ocean a à son tour réagi à la tuerie homophobe d’Orlando. Il a posté hier une lettre ouverte sur son tumblr. Il y livre son expérience personnelle, ses souvenirs, ses questionnements, et sa vision de la foi religieuse, avec beaucoup d’émotion.

«J’ai lu dans les journaux que mes frères sont jetés du haut d’un toit, les yeux bandés, les mains attachées dans le dos, parce qu’ils ont violé la charia. J’ai entendu que des foules lapident ces hommes s’ils bougent encore après avoir heurté le sol. J’ai entendu qu’ils font ça au nom de Dieu. J’ai entendu mon pasteur parler au nom de Dieu aussi, citant les écritures de son livre. Des mots comme abomination ont touché ma peau comme de l’huile bouillante quand il continuait à parler de ce lac de feu dans lequel Dieu voudrait que je sois. J’ai entendu aux infos que dans le sillon d’un crime de haine, on a trouvé des corps sans vie sur une piste de danse ce mois-ci. J’ai entendu que le tireur a fait semblant d’être mort parmi les gens qu’il a tué. J’ai entendu aux infos qu’il était l’un d’entre nous. J’avais six ans quand mon père a traité une serveuse transgenre de pédé avant de me trainer à l’extérieur de ce resto du quartier en disant qu’il ne fallait pas qu’elle nous serve parce qu’elle était sale. C’est la dernière fois que j’ai vu mon père et la première fois que j’ai entendu ce mot, je crois, même si ça ne m’étonnerait pas si ce n’était pas le cas.»

«Beaucoup nous détestent et voudraient que nous n’existions pas. Beaucoup n’apprécient pas que l’on souhaite se marier comme tout le monde, ou que l’on puisse utiliser les toilettes publiques qui nous correspondent. Beaucoup ne voient pas d’objection à transmettre les mêmes vieilles valeurs qui ont conduit des milliers d’enfants au suicide et à la dépression chaque année.»

«Alors nous sommes fier.e.s et exprimons notre amour pour qui ou ce que nous sommes. Car qui d’autre le ferait réellement? Je songe à cette idée que peut-être toute cette barbarie et toutes ces transgressions contre nous sont une réaction à quelque chose de meilleur en ce monde, une énorme vague d’ouverture et d’éveil qui enfle quelque part. En comparaison, la réalité parait bien grise, ni noire ni blanche, mais surtout austère. Nous sommes tous les enfants de Dieu, ai-je aussi entendu. J’ai laissé de côté mes proches et me suis adressé à mon créateur et je crois que l’on se ressemble beaucoup. Si devenir quelqu’un de meilleur signifiait me détacher de ma propre histoire, alors jamais je ne pourrais être moi-même. Je veux savoir ce que d’autres entendent, j’ai peur de le savoir mais je veux savoir ce que vous entendez quand vous parlez à Dieu. Les fous entendent-ils une voix déformée? Ceux qui sont endoctrinés entendent-ils une voix totalement différente?»

Frank Ocean avait fait son coming-out en juillet 2012, au moment de la sortie de son album Channel Orange, unanimement salué par la critique.