Meat est un magazine basé à Londres et qui célèbre les mecs (extra)ordinaires à travers des photos stylées, sexy et non retouchées. Voila pour la définition. Créé en 2010 par Adrian Lourie, meat est devenu un fanzine culte (on le trouve à Paris à la librairie Les Mots à la bouche) avec déjà 19 numéros et quatre hors-séries. Le spécial été 2016 est consacré aux hommes gays de Paris et Adrian Lourie nous explique, dans une interview exclusive, pourquoi il a choisi Paris et nous dévoile quelques photos extraites du magazine.

Pourquoi avez-vous choisi Paris pour votre nouvelle série sur les hommes? C’est pour moi la ville la plus fantastique et qui en plus aime le magazine. A part ça, je veux dire des Parisiens en slip, y a-t-il une meilleure raison? Je vous aime, vous aime, vous aime, les gars.

meat magazine paris4

 

Comment décririez-vous ce qui guide vos choix de photos publiées dans «meat» magazine? J’essaie de sélectionner des mecs du plus grand nombre de types possibles, sans tenir compte de l’âge ou de la corpulence. Je ne retouche ni n’embellit, les hommes sont tous naturellement magnifiques. Les mecs que j’aime le plus sont ceux qui partagent mon point de vue et veulent participer à ce travail. Sincèrement, je photographierais quiconque veut bien poser et être publié. C’est un honneur de ne pas avoir à chercher intensément pour trouver des hommes fantastiques qui veulent participer à ce projet.

meat magazine paris3

Qu’est-ce qui vous a surpris et intrigué durant votre séjour à Paris en février, pour photographier cette série? Ce qui m’a surpris est le nombre d’hommes qui voulaient faire partie de ce numéro. J’ai fait 17 séances de shooting en quatre jours. C’est très flatteur et une joie totale de rencontrer et de photographier chacun d’entre eux. Ce qui m’a le plus intrigué c’est d’être invité dans tous ces appartements et qu’ils m’ont permis de découvrir un peu de leurs vies. J’étais seul dans une nouvelle ville et je ne me suis jamais senti aussi bien accueilli.

Quelles sont les différences et les ressemblances dans les shootings à Paris, San Francisco ou Londres? La plupart de mecs connaissent le magazine et cela devient comme un club dont ils veulent vraiment faire partie. Tous ceux que je photographie deviennent membres d’une petite tribu. Une tribu des hommes meat. Bien sûr ils sont différents culturellement mais semblables quand ils sont en sous-vêtements!

Photos Adrien Lourie (droits réservés)

Soirée de lancement du numéro spécial Paris de meat vendredi 17 juin, à partir de 23h30, au club Cats and Dogs (rue Montmartre).