On l’a principalement connue alors qu’elle n’avait pas dix ans, pour son rôle de la petite Natalie dans Mrs. Doubtfire, où elle jouait la fille de Robin Williams, mais aussi pour Matilda, l’adaptation du célèbre roman pour enfants de Roald Dahl. Aujourd’hui, Mara Wilson a 28 ans et n’est plus actrice (sauf à quelques occasions dans des webséries), et se consacre à l’écriture.

Très choquée par la tuerie d’Orlando qui a fait 49 morts et une cinquantaine de blessé.e.s dans la nuit du 11 au 12 juin, elle a réagi sur Twitter, d’abord pour faire part de son respect et de son soutien à la communauté LGBT: «Ça c’est moi dans un club gay quand j’avais 18 ans. J’ai un peu honte en voyant ça maintenant. Etant une fille hétéro, là où clairement je n’étais pas à ma place, je m’y suis sentie la bienvenue. Je n’y ai pas remis les pieds depuis la fac, sauf une fois où un ami m’y a traîné. Je sentais que je n’avais pas ma place . Mais la communauté LGBTQ m’a toujours accueillie et particulièrement quelques années après quand j’ai, hum, appris quelques choses sur moi-même.»

Hier, la conversation avec d’autres twittos l’a finalement amenée à parler de la façon dont elle définit son orientation sexuelle.

«Pour le formuler autrement, je suis un 2. Je connais beaucoup de gens qui n’aiment pas l’échelle de Kinsey (une échelle de 1 à 6 permettant de mesurer la diversité des orientations sexuelles créée dans les années 50 par Alfred Kinsey, ndlr), mais elle me convient bien. Je suis une pragmatique dans l’âme, les nombres me rassurent.»

«J’ai dit que je m’identifiais *autrefois* principalement hétéro. J’ai adopté l’étiquette bi/queer dernièrement»

«C’est drôle de penser à quel point mes tweets à propos de Janelle Monaé, Kate McKinnon, et Steven Universe n’étaient pas suffisants», s’est plus tard amusée, d’annoncer qu’elle allait s’éloigner quelques temps des réseaux sociaux.: «Je ne pensais pas que ça prendrait une telle ampleur, mais j’imagine que c’est flatteur.»