Le journal Orlando Sentinel a recueilli plusieurs témoignages selon lesquels Omar Mateen, qui a tué 50 personnes et blessé 53 autres au Pulse à Orlando en Floride, était venu de nombreuses fois au club gay. »Parfois il se mettait dans un coin et buvait tout seul, et parfois il était tellement ivre qu’il parlait très fort et devenait agressif », raconte Ty Smith, un client du Pulse. « Il ne pouvait pas boire quand il était chez lui, avec sa femme ou sa famille. Son père était très strict. Il s’en plaignait. », ajoute-t-il à The Canadian Press.

Lui et Chris Callen, un autre client s’étonnent de l’anecdote du père de Mateen. Selon ce dernier, contacté par NBC, son fils se serait énervé en voyant un couple s’embrasser:

« C’est des conneries. Sans vouloir offenser personne. C’est vraiment n’importe quoi. Il nous fréquentait. Certaines personnes ont fait un peu plus que s’embrasser en dehors du bar. Il faisait la fête avec les gens qui l’ont soi-disant mené à faire ça? »

Un autre client rapporte avoir eu une conversation avec Mateen sur l’appli de rencontre Jack’d. Le tueur se renseignait sur les clubs les plus chauds du moment.

« DIEU LES PUNIT POUR CE QU’ILS FONT »
Dans un message vidéo sur Facebook, le père du tueur se dit bouleversé et livre cette réflexion: « La question du péché gay et de l’homosexualité dépend de Dieu. Et Dieu les punit pour ce qu’ils font. Mais ce n’est pas la mission des serviteurs d’Allah. »

Bien que Mateen se soit réclamé de l’Etat Islamique à la dernière minute, rien ne montre pour l’instant que l’attentat ait été commandité de l’étranger. « Il semble que le tireur ait été inspiré par diverses sources d’information extrémistes sur Internet », a affirmé le président américain, comme le rapporte Le Monde.