Le portrait commence à prendre forme. L’homme qui a fait irruption à 2heures du matin au Pulse, un club gay d’Orlando, a été identifié comme étant Omar Mir Seddique Mateen. Il est américain, d’origine afghane. Il a 29 ans, il est né à New York et vivait à Port St Lucie, en Floride.
Pour son père, qui a été joint au téléphone par NBC, « cela n’a rien à voir avec la religion ». Il aurait vu son fils se mettre en colère en voyant deux hommes s’embrasser.

«Nous étions au centre-ville de Miami, des gens jouaient de la musique. Il a vu deux hommes s’embrasser devant sa femme et son enfant et il est devenu très fâché», a affirmé l’homme. «Ils s’embrassaient et se touchaient. [Omar] a dit ‘regarde ça, ils font ça devant mon fils’.»

Selon NBC, Mateen a appelé les urgences (le 911) quelques instants avec de commencer son massacre, pour prêter allégeance à l’Etat Islamique (Daesh).

Selon The Independant, son ex-femme le décrit comme un « homme instable », qui la battait. Aucun signe de radicalisation n’était perceptible au moment où ils étaient mariés (ils ont divorcé en 2011), selon elle.

Il travaillait comme agent de sécurité et avait un fils de trois ans.

Il a été abattu par la police alors qu’il se trouvait dans le club gay, avec des otages.