L’avocate Caroline Mécary a posté la nouvelle sur Facebook avec cette inscription: «VICTOIRE».

Vendredi 3 juin, l’Agrif, une association de «défense de l’identité française et chrétienne» a été déboutée de sa plainte à l’encontre de l’avocate lors de l’audience devant la 17e chambre du Tribunal de correctionnel de Paris.

L’affaire remonte à janvier 2014 lorsque Caroline Mécary publie un tweet critiquant l’attitude des anti-IVG suite à une manifestation publique: «Vigilants nous devons être car les réactionnaires s’agitent encore et cela ne cessera que lorsqu’ils seront morts.» Presque un an plus tard (juste avant la fin du délai de prescription), en janvier 2015, l’Agrif porte plainte pour provocation publique à la discrimination, à la haine et à la violence et réclamait entre autres 5000 euros au titre de dommages et intérêts. Mais le tribunal n’a pas suivi l’avocat de l’association, Jérôme Triomphe et a considéré que l’Agrif avait tort de voir dans ce tweet une provocation à l’égard de tous les catholiques. Le tribunal a donc renvoyé la prévenue aux fins des poursuites.

L’Agrif a fait appel du jugement mais d’après Caroline Mécary, cet appel est inutile puisqu’elle a été relaxée.