Mercredi 1er juin, Le Petit Journal diffusait la première partie de son reportage sur la loi transphobe entrée en vigueur au printemps dernier dans l’État de Caroline du Nord. Le lancement ainsi que le contenu même du reportage contenaient plusieurs éléments problématiques notamment les extraits d’une vidéo transphobe, ou des termes pathologisants (lire notre décryptage «Le Petit Journal» enquête sur la loi transphobe de Caroline du Nord… et c’est très décevant).

La seconde partie du reportage (à partir de 7′) a été diffusée ce vendredi soir. Cette fois, l’équipe présente en Caroline du Nord s’est adressée aux premières concernées par cette loi: les personnes trans elles-mêmes. À Raleigh, Martin Weill a rencontré Vivian, une femme trans. Grâce à ses explications, ainsi qu’à celles de Sam et David, deux hommes trans rencontrés dans un centre communautaire, l’accent est mis sur les conséquences réelles de la loi. «Ça va beaucoup plus loin qu’une histoire de toilettes, explique Vivian. Ça questionne les droits des personnes trans, leur sécurité, leur capacité à avoir accès aux services publics, tout ça est menacé. Je suis inquiète car si on parle de toilettes aujourd’hui, que sera la prochaine étape?». Même si le reportage n’évite pas certains écueils, comme lorsque Martin Weill demande à Vivian des photos d’elle avant sa transition, ce deuxième volet est beaucoup plus convaincant.