La Maison Blanche a publié ce mercredi 1er juin le discours d’ouverture du Pride Month, le mois de la fierté LGBT, par Barack Obama. C’est la dernière fois que le président fait cette intervention puisqu’il arrive à la fin de son second mandat, soit huit ans au pouvoir. C’est aussi l’occasion pour lui de dresser un bilan sur la situation des personnes LGBT dans le pays. Il a déclaré: «Les États-Unis ont toujours avancé vers la création d’une Union parfaite et un meilleur lendemain.» Sur son bilan, il est revenu sur la victoire «historique» pour les Américain.e.s LGBT en juin 2015, celle qui a vu le mariage pour tous être étendu à tous les États sur décision de la Cour suprême.

Barack Obama a aussi évoqué une autre avancée majeure de son second mandat: en 2014, il a pris la décision de faire passer par ordre exécutif – en se passant donc des votes du Congrès – l’Employment Non-Discrimination Act (Enda), un décret interdisant toute forme de discrimination contre les employé.e.s LGBT des entreprises sous contrat avec un État fédéral. «J’exhorte le Congrès à légiférer pour poursuivre les progrès accomplis, car personne ne devrait vivre dans la peur de perdre son travail à cause de qui il/elle est, ou de qui il/elle aime», a-t-il ajouté.

Le président des États-Unis a également exprimé l’envie de son gouvernement de continuer à se battre pour les droits LGBT, notamment dans le domaine de la santé. Il a rappelé que «les hommes gays et bis ainsi que les femmes transgenres de couleur» sont toujours les populations les plus touchées par le risque d’infection du VIH, malgré les avancées pour réduire les nouvelles infections. Il a continué en rappelant que malgré «l’extraordinaire progrès de ces dernières années», les Américain.e.s LGBT font toujours face à des discriminations simplement pour qui ils sont. Il a évoqué également que la défense et la promotion des droits humains LGBT ont toujours été une des pierres angulaires de la politique diplomatique américaine à l’international. Il a terminé son speech en proclamant, pour la dernière fois, juin 2016 comme étant le «mois de la fierté lesbien, gay, bi et trans».