Out ou dans le placard, grand gagnant ou éliminé en demi-finale, en costume ou en robe à paillette, qui sont les participants trans, lesbiennes, bis ou gays au concours Eurovision de la chanson? Tour d’Europe…

Jean-Claude Pascal (Luxembourg, 1961, Winner)

Cette chanson qui a gagné le concours, a un double-sens. Son interprète, Jean-Claude Pascal l’a révélé bien plus tard: il faut comprendre les paroles de la chanson comme une dénonciation de l’homophobie, lui-même était gay. En 1961, quand même !

Patrick Juvet (Suisse, 1973)

https://www.youtube.com/watch?v=8hC8You0D7w

Avec ce chef d’œuvre, il a finit 13e sur 17 (l’Europe était toute petite à l’époque). Et le titre, on en parle ? « Je vais me marier, Marie »!

Paul Oskar (Islande, 1997)

Il est le considéré comme le premier gay out de l’Eurovision chez les fans anglo-saxons. Il a quand même fini 20e sur 25 ! Les danseuses, je pense ! Pas synchros…

Dana International (Israël, 1998, Winner)

L’icône transgenre représentait Israël l’année des 50 ans de la création de l’état. C’était la goutte d’eau pour les religieux orthodoxes et les conservateurs israéliens. Elle a du se faire protéger par des gardes du corps pendant le concours : elle avait tellement reçu de menaces de mort ! Même sa robe Jean Paul Gaultier était surveillée…

Sestre (Slovénie, 2002)

« La Slovénie n’est peut-être pas prête à intégrer l’UE » : c’est ainsi qu’une députée libérale néerlandaise a accueilli la prestation des slovènes. Trop sympa…

Marija Serifovi (Serbie, 2007, Winner)

L’unique victoire serbe est aussi l’unique victoire d’une candidate lesbienne. Marija est aujourd’hui militante des droits LGBT dans son pays. La Serbie, pas évident…

Verka Serduchka (Ukraine, 2007)

De son vrai nom Andriï Mykhaïlovytch Danylko, Verka a créé la sensation, beaucoup plus par son costume scintillant que par sa chanson. Elle a fini 2e ! Un pur produit Eurovision.

DQ (Danemark, 2007)

DQ, comme Drama Queen! Flamboyante certes, mais pas assez pour atteindre la finale de l’édition 2007, certainement la plus LGBT de l’histoire de l’Eurovision.

Tooji (Norvège, 2012)

Il est né en Iran. Il y est interdit de séjour pour avoir critiqué son pays natal lors du concours en Azerbaidjan… Il a fait son coming-out en 2015 via un clip (assez hot !) en faveur des droits LGBT en Norvège. Il finira dernier de la finale.

Ryan Dolan (Irlande, 2013)

Après son passage à l’Eurovision où il a fini bon dernier (lui aussi), il a sorti un clip pour lutter contre le suicide des jeunes LGBT en Irlande. Il s’est d’ailleurs investi dans la campagne pour le Oui au mariage entre personnes de même sexe en 2015.

Conchita Wurst (Autriche, 2014, Winner)

Avec Dana International, elles sont les symboles de l’ouverture d’esprit de l’Eurovision et de sa gaytitude affirmée. Sa prestation a été un coup de tonnerre politique,notamment en Europe de l’est où la Russie, par exemple, a menacé de quitter le concours.

Et cette année ?

Douwe Bob (Pays-Bas, 2016)

Ce chanteur de country néerlandais a fait son coming-out bisexuel avant sa participation.

Hovi Star (Israël, 2016)

Le scandale de l’édition 2016 : alors qu’il allait présenter sa chanson en Russie, des douaniers zélés russes ont déchirés son passeport parce qu’il faisait trop gay à cause de sa coiffure et son maquillage…