Le bimestriel gay Friendly a été privé de l’avantageux régime économique de la presse après la publication de photos jugées «pornographiques», une décision que son directeur, Jean-Christophe Florentin, juge «homophobe» et qui mettrait le magazine «en danger».

La commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) «a constaté la présence de nombreux éléments iconographiques et textuels à caractère pornographique et comportant la représentation d’actes sexuels» dans le numéro de septembre-octobre du magazine, selon un avis rendu début décembre. L’AFP a obtenu copie de cet avis. La presse bénéficie d’un taux de TVA super réduit de 2,1% mais il faut répondre à un certain nombre de critères.

Lire l’intégralité de l’article sur L’Expansion.fr