Au Mexique, l’égalité entre les couples hétéros et homos avance doucement. Mais elle a le mérite d’avancer sûrement. En effet, à une très large majorité (26 voix pour, une voix contre et une abstention), les député.e.s de l’État du Nayarit, sur la côte Pacifique du Mexique, ont adopté mercredi 16 décembre une modification de l’article 135 du Code civil en vigueur ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe.

À l’initiative du député Luis Manuel Hernández Escobedo (PRD, gauche), cette modification a été autant soutenue par les parlementaires du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) du président Enrique Peña Nieto que par ceux du Parti chrétien social (PAN) de l’ex-président Felipe Calderon et de la gauche (PRD). Pour être suivie d’effets, elle doit désormais être publié au journal officiel local.

ET DE QUATRE
Avec ce vote, l’État du Nayarit est aujourd’hui le quatrième État mexicain à avoir autorisé le mariage des couples gays et lesbiens, après l’État du Quintana Roo (2011), l’État de Coahuila (2014) et le Chihuahua (2015). Sans oublier la district fédéral de Mexico – Mexico D.F. – où le mariage a été ouvert aux couples homosexuels en 2010.

En juin dernier, la Cour suprême de Justice mexicaine a également affirmé qu’il n’existait dans les États fédérés du Mexique aucune raison d’ordre constitutionnel pour interdire la reconnaissance des unions de couples gays ou lesbiens. Décision qui a eu pour effet de relancer le débat du mariage égalitaire – mais aussi de l’adoption – dans plusieurs États du Mexique, notamment dans l’État du Guerrero – et sa célèbre capitale Acapulco – où un mariage géant a été organisé en juillet avec l’aval des autorités.