Voilà, c’est fini. Abby Wambach a disputé son dernier match, mercredi, à la Nouvelle-Orléans, sous le maillot de l’équipe américaine de football, face à la Chine. Après 255 matches, 184 buts, 2 victoires en Coupe du monde et l’or olympique, l’attaquante, âgée de 35 ans, était baignée, depuis quelques jours, de témoignages de gratitudes et d’hommages comme les États-Unis savent le faire. La Chine – entraînée par Bruno Bini, l’ancien sélectionneur des Françaises – a battu les États-Unis (1-0).

Parmi les clips des sponsors de la joueuse, celui de Nike qui donne la parole à ses coéquipières:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur NIKE SOCCER: « 90′ will never be quite the same without you. »

De son côté, Gatorade a travaillé sur le thème de l’oubli, avec Abby en voix off: «Oubliez-moi. Oubliez mon numéro, oubliez mon nom, oubliez que j’ai un jour existé. Oubliez les médailles remportées, les records améliorés, et les sacrifices effectués. Je veux laisser un héritage où la balle continue d’aller de l’avant. Où la génération suivante réussit de tellement belles choses que l’on ne se souvient plus de moi. Alors, oubliez-moi. Parce que le jour où je serai oubliée, sera le jour où nous aurons réussi.»

https://youtu.be/BGQZ5FfvP3E

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Gatorade | Abby Wambach | Forget Me

Abby Wambach n’a pas dit autre chose, mercredi soir, quand elle a commenté sa prestation: «J’ai joué 72 minutes et nous n’avons pas marqué». Elle a dans la foulée quitté les réseaux sociaux, sur un dernier message: «oubliez-moi».

Plus facile à dire qu’à mettre en œuvre, pour preuve ce tweet de Barack Obama:

«Félicitations pour cette magnifique carrière, Abby Wambach. Pour les buts marqués et les enfants que vous avez inspiré.e.s, vous êtes la meilleure!»

Un acronyme, «G.O.A.T», pour «Greatest Of All Time», la meilleure de tous les temps.

Parmi les dizaines de vidéos publiées ces derniers jours autour de la retraite de l’attaquante, un entretien à ESPN, où elle évoque les enfants qu’elle aura:

https://youtu.be/78k_7w6XiIQ

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Abby Wambach sits down with Julie Foudy to reflect on her amazing career

Pour les derniers instants, on retiendra ces remerciements aux fans et à l’équipe et un lâcher de micro qui restera dans les mémoires:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Abby Wambach addresses her fans and finishes with the mic drop! #ThanksAbby #OnlyOneAbby


En images, les adieux annoncés d’Abby Wambach à la compétition. Sa co-équipière Sydney Leroux Dwyer a proposé un compte à rebours en noir et blanc.

Roomie, I’m going to miss your daily readings and your use of big words that I don’t understand @abbywambach. #threemoredays Une photo publiée par Sydney Leroux Dwyer (@sydneyleroux) le

Just a casual stroll through these New Orleans streets with my best friend @abbywambach. #twomoredays

Une photo publiée par Sydney Leroux Dwyer (@sydneyleroux) le

The gal. #onemoreday Une photo publiée par Sydney Leroux Dwyer (@sydneyleroux) le

De leur côté, Alex Morgan, Tobin Heath et Heather O’Reilly ont lancé, en même temps, la 14 décembre, le hashtag #FillitforAbby appelant à remplir le SuperDome de la Nouvelle Orléans. Ils étaient finalement 32950, mercredi soir.

Cet article est extrait de la chronique: Terrains de Jeux: Les adieux d’Abby Wambach, le sublime discours de Serena Williams, un documentaire à soutenir