Valérie Pécresse, à la tête de la nouvelle majorité de droite au Conseil régional d’Ile-de-France, a répondu ce matin sur France Inter aux questions des auditeurs après celles de Patrick Cohen.

La première question émanait de Karim, habitant à Paris et elle portait sur le communautarisme. Karim fait part de sa défiance sur les propos de Valérie Pécresse disant vouloir lutter contre le communautarisme tout en débattant avec les sympathisants de le Manif pour tous, qualifiés d’extrémistes religieux.
«Je parle et je débats avec tout le monde, a aussitôt répondu Valérie Pécresse, même ceux qui ne pensent pas comme moi. J’ai fait un débat avec Pierre Laurent et tous les communistes. J’ai été à l’audition organisée par la Manif pour tous.»

CONTRE LA PMA ET LA GPA
Sur la loi Taubira ouvrant le mariage aux couples de même sexe, Valérie Pécresse a fait part de son agacement en affirmant qu’elle avait été caricaturée et qu’on avait utilisé une vidéo datant de 2012. «J’ai dit que désormais, a-t-elle asséné, on ne pourrait pas humainement abroger la loi Taubira puisqu’il y a des hommes et des femmes qui sont mariés. J’ai dit aussi que j’étais radicalement contre la PMA pour des raisons non médicales et la GPA.»

Patrick Cohen la relance alors: La Région ne sera pas un foyer de contestation de la loi Taubira? «Le Conseil régional d’Ile de France s’occupera des problèmes des franciliens et je ne serai plus parlementaire. J’ai eu l’occasion de dire devant la Manif pour tous que je continuerai la lutte contre l’homophobie et la prévention contre le sida, qui sont des chantiers non seulement d’intérêt régional mais d’intérêt national.» Dont acte. Lors du débat organisé par le Centre LGBT Paris Ile-de-France le 30 novembre dernier, Thierry Solère, candidat Les Républicains, avait déjà affirmé que les subventions contre l’homophobie seraient maintenues, ainsi que celles accordées pour la Marche des fiertés et pour le Centre régional d’information et de prévention du sida.

Écoutez l’intervention de Valérie Pécresse face aux auditeurs de France Inter: