Le 28 novembre, le boxeur britannique Tyson Fury devenait champion du monde WBA-IBF-WBO (World Boxing Association, International Boxing Organization, World Boxing Organization) des poids lourds en battant l’Ukrainien Vladimir Klitschko. Ce qui lui a valu de figurer dans la sélection des personnalités sportives de l’année de la BBC pour lesquelles les internautes sont appelé.e.s à voter. Depuis, le boxeur est au cœur d’une polémique, en raison de propos tenus dans une interview publiée par The Mail On Sunday début novembre. Tyson Fury y explique en effet que la fin du monde est proche et qu’il suffit que trois choses soient réunies pour qu’on y soit: «la légalisation de l’homosexualité, l’avortement et la pédophilie». À cela s’ajoutent des déclarations sexistes et assumées, notamment au sujet de la championne olympique d’heptathlon Jessica Ennis-Hill, elle aussi sélectionnée par la BBC.

Plus de 130 000 personnes ont signé une pétition demandant à la BBC de supprimer Tyson Fury de sa liste. Le vent est peut-être en train de tourner pour le boxeur, qui vient de se voir destitué du titre IBF pour avoir préféré accorder une revanche à Vladimir Klitschko plutôt que d’affronter Vyacheslav Glazkov, challenger désigné par l’IBF. De son côté, Greg Rutherford, champion du monde et champion olympique de saut en longueur, lui aussi sur la liste de la BBC, a envisagé de s’en retirer, mal à l’aise à l’idée de devoir partager la scène avec le boxeur. Il est finalement revenu sur sa décision, explique-t-il sur Twitter: «Est-ce que je veux vraiment décevoir ma propre famille à cause de l’opinion sectaire d’un autre? La réponse est non.»

Le nom de la personnalité sportive de l’année sera révélé le 20 décembre.

Cet article est extrait de la chronique Terrains de Jeux du 10 décembre 2015, à lire en intégralité ici.