Des feux de signalisation «couples», déclinés en couples gays, en couples lesbiens et en couples hétéros étaient apparus au printemps 2015 à Vienne et dans quelques grandes villes d’Autriche. Mais à Linz, capitale de la Haute-Autriche, l’initiative ne passe plus auprès de l’extrême-droite locale. «Les feux de circulation servent à la circulation et on ne doit pas les détourner pour donner des conseils sur la façon dont il faut vivre», selon Markus Hein, nouveau conseiller municipal de la ville du parti d’extrême-droite Parti de la liberté d’Autriche (le Freiheitliche Partei Österreichs ou FPÖ, parti dirigé par Jörg Haider de 1986 à 2000), dont le score a augmenté de façon spectaculaire aux dernières élections régionales en septembre dernier.

Ces feux symbole de tolérance avaient été installés à l’occasion de l’Eurovision 2015, et avaient été conservés après la fin du concours. En Suisse, l’idée a aussi conquis la ville de Lucerne.

À lire sur le site de L’Obs.