Sa parole se fait rare depuis qu’il n’est plus maire de Paris. Bertrand Delanoë était l’invité de Léa Salamé ce matin sur France Inter. Cette dernière lui pose la première question: «Pourquoi est-ce si grave qu’une région bascule aux mains (sic) du Front national?». La réponse de Bertrand Delanoë est cinglante: «Parce que le Front national est un parti totalitaire. C’est un parti qui a une histoire, c’est Vichy, c’est l’OAS. C’est un parti qui divise profondément les Français, au moment où ils sont attaqués par des barbares. Par rapport à cette attaque, la meilleure réponse c’est l’unité.»
Pourquoi ne pas l’interdire?, demande alors Léa Salamé. Bertrand Delanoë explique qu’il est maintenant trop tard pour avoir ce débat. «Je crois qu’il vaut mieux le combattre idéologiquement […] avec des arguments rationnels.»

L’ancien maire de Paris a critiqué l’attitude de Nicolas Sarkozy qui, selon lui, tranche avec celle de Jacques Chirac, qui avait posé une barrière infranchissable entre la droite républicaine et l’extrême droite.

 

Une interview à (ré)écouter ici:


Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur Régionales, Front national… : Bertrand… par franceinter