Est-ce le choc? Ou un manque d’intérêt? Beaucoup d’associations LGBT se font discrètes depuis le premier tour des élections régionales. Elles ont pourtant été une cible constante lors des débats précédant le premier tour de scrutin, en raison notamment de l’influence négative de la Manif pour tous, qui a tenté de mobiliser sur ses sujets de prédilection. Nombre de candidats FN et LR ont en effet promis de supprimer les subventions aux associations LGBT et/ou à celles qui font « la promotion de la théorie du genre » (s’il en existe).

EN IDF, LA DROITE COURTISE LE FN
En Ile de France, Valérie Pécresse (Les Républicains) est arrivée en tête du premier tour, avec 30,51 % des voix, mais Claude Bartolone (PS), qui a obtenu 25,19% des suffrages exprimés, espère gagner grâce aux voix d’EELV et du Front de Gauche. Il a annoncé hier après-midi avoir trouvé un accord avec Emmanuelle Cosse et Pierre Laurent pour une fusion des listes. Le FN, arrivé troisième avec 18,41% des voix, ne représente pas une menace, mais ses électrices et électeurs sont courtisé.e.s par la droite.

Sans nommer personne, l’Inter-LGBT appelle « à un sursaut de mobilisation électorale en faveur de l’égalité et contre les discriminations ». L’interassociative note que « jamais une campagne électorale n’aura été marquée par autant d’attaques contre les organisations qui défendent les droits des personnes LGBT, les droits sexuels et reproductifs et la lutte contre les discriminations. » Une référence notamment aux candidats qui se sont exprimés lors des meetings de la Manif pour tous, en particulier ceux issus des Républicains et du Front National.

« Face à cette LGBT-phobie décomplexée qui semble avoir largement envahi l’espace public, l’Inter-LGBT appelle les électeurs soucieux et les électrices soucieuses de la défense de l’égalité des droits, des droits des femmes à disposer de leur corps et de la lutte contre toutes les formes de discrimination à se mobiliser et à voter au second tour pour les listes qui ont clairement marquées leur soutien à ces valeurs. »

« VOTEZ WAUQUIEZ, C’EST VOTER FN »
A Lyon, la Lesbian & Gay Pride Lyon, Des enfants comme les autres et SOS Racisme appellent à faire barrage à Laurent Wauquiez, candidat Les Républicains, avec un slogan choc: « Votez Wauquiez, c’est voter FN ». Un site a même été lancé: wauquiezfn.fr. Dans la région Rhone-Alpes Auvergne, le député de droite, très virulent lors des débats autour du mariage pour tous, est arrivé en tête, devant les candidats FN et PS.

« Courant frénétiquement vers le populisme et la démagogie, agitant les peurs, Laurent Wauquiez tient le même discours que le Front national. Ses charges violentes contre la vie associative riche et variée de notre Région, contre les acteurs culturels, contre les personnes les plus précaires, nous font craindre une casse de l’action sociale et de la vie culturelle. », expliquent les trois associations dans leur dossier de presse.

Cette campagne de communication s’inscrit dans la lignée d’autres actions, comme celle du 2 novembre. Ce jour-là, des militant.e.s lyonnais.es avaient bloqué  la circulation une quinzaine de minutes sur le boulevard Stalingrad, pour dénoncer le « mariage homophobe » de Laurent Wauquiez et Christophe Boudot.  Les associations critiquent notamment la présence sur la liste des Républicains de l’ultra-conservatrice Anne Lorne, affiliée à la Manif pour tous et à Sens Commun, pour qui, notamment, seul le mariage religieux devrait être autorisé, ainsi que celle de Brice Hortefeux, habitué des dérapages xénophobes (« Quand il y en a un, ça va, c’est quand il y en a plusieurs qu’on a des problèmes », à propos d’un Arabe).

En Provence Alpes Côte d’Azur, les associations avaient mis en garde contre les positions de Marion Maréchal Le Pen, qui souhaite supprimer les subventions aux associations LGBT et aux Plannigns familiaux. Alors que la victoire de la candidate FN, arrivée largement en tête avec 40,55 % des voix, est probable, les mêmes associations devraient à nouveau communiquer dans les jours qui viennent, nous a appris un militant d’une association niçoise.