[Mise à jour 24 novembre 11h45] Rajout des montants versés aux associations LGBT et de la réaction du Centre LGBT Côte d’Azur

Selon un sondage Ipsos Sopra-Steria, publié par France Télévisions Marion Maréchal-Le Pen est bien placée pour remporter la région Provence Alpes Côte d’Azur lors des élections régionales. Si c’était le cas, elle et sa majorité auraient le contrôle entre autres sur l’attribution de subventions à des associations.

Lors d’une réunion de la manif pour tous, le 13 novembre dernier, la candidate Front National a déclaré qu’elle supprimerait les subventions des associations LGBT, qu’elle juge trop « politisées », ainsi que celles des planning familiaux, qu’elle estime à 200 000 euros, au motif que ces derniers portent une vision de l’avortement qui lui « pose problème » (ce qui lui a valu les applaudissements de la salle). On peut voir son intervention sur cette vidéo.

Les autres candidats de la région, Christian Estrosi pour les Républicains et Christophe Castaner pour le Parti Socialiste ne s’étaient pas déplacés pour la réunion. Marion Maréchal-Le Pen est un soutien fidèle de la Manif pour tous.

En 2014, la région a versé 6000 euros de subvention au Centre LGBT Côte d’Azur et à Polychromes ; 2700 euros aux Ouvreurs, qui organise entre autre le festival In&Out à Nice, 2000 euros aux Front Runners de Marseille.

Une éventuelle suppression des subventions aux associations LGBT inquiète notamment le Centre LGBT Côte d’Azur, qui a reçu 10 000 euros en 2015. « Si la région PACA supprimait sa subvention, elle obligerait le Centre LGBT Côte d’azur à ne pas reconduire les contrats de ses deux salariées qui coordonnent au jour le jour cette action fondamentale [recevoir et suivre les personnes victimes de discriminations] et assurent les suivis, indique-t-on au Centre. Cela mettrait par terre tout le travail d’accompagnement accompli et plongerait les centaines de personnes accompagnées dans une précarité aggravée.  »