Sur cette image, six toiles, juste un aperçu, «une mise en bouche», du choc visuel qui vous attend lorsque vous découvrez Shadows, un ensemble de 102 toiles sérigraphiées, présentées pour la première fois à Paris dans leur intégralité, sur une longueur de 130 mètres.

Warhol le provocateur, Warhol le pape du Pop Art, est à l’honneur au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. De nombreuses séries, représentatives de son travail profondément novateur sont présentés dans cette exposition à ne pas manquer: les Electric Chairs (1964-1971), les Jackies (1964), notre série préférée les Flowers (1964-1965), les Maos (1972-1973).

Le cinéma, les papiers peints, les Silver Clouds, les concerts du Velvet Underground, tout ce qui constitue l’univers de la création warholienne vous attend. Andy Warhol, dont l’homosexualité est partie intégrante de l’œuvre, a su repousser toujours plus loin les limites et a permis à l’art américain de s’affranchir définitivement de ses influences européennes comme l’explique si bien Victor Bockris, auteur d’une biographie récemment traduite (lire aussi: «Warhol, la biographie»: copie conforme).

«Warhol Unlimited», au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, jusqu’au 7 février 2016.