«Vendredi, j’ai entamé le plus long rappel forcé de ma carrière». Ainsi débute la chronique de Sophia Aram lundi matin sur France Inter, trois jours après les attentats meurtriers survenus à Paris vendredi soir. Ce soir-là, son spectacle se jouait en effet à quelques dizaines de mètres du Café Bonne Bière, rue de la Fontaine au Roi, une des cibles des terroristes, où cinq personnes seront tuées et huit autres blessés.

La chronique de Sophia Aram

 


Le Billet de Sophia Aram : « Vendredi 13 » par franceinter