Entre 2009 et 2014, j’ai défendu les droits LGBT au Parlement européen à Bruxelles et Strasbourg. Je coordonnais l’Intergroupe LGBT, le plus important intergroupe parlementaire avec plus d’un.e parlementaire sur cinq inscrit.e provenant de 25 pays européens.

En plus de lire Yagg à titre personnel, je n’aurais jamais imaginé pouvoir travailler sur les questions françaises sans leurs articles. C’est la source d’information la plus complète que j’ai trouvée sur les questions LGBT en France, et j’ai souvent pu utiliser des informations diffusée par Yagg (claires, équilibrées, vérifiées) pour des questions parlementaires, dans des rapports ou des lettres.

Je n’ai pas été le seul à compter sur les infos de Yagg à Bruxelles: en écrivant son rapport annuel sur les droits LGBTI en Europe les deux dernières années, ILGA-Europe a très largement utilisé Yagg pour recouper les informations sur la France, et offrir une analyse pertinente des évolutions (ou des régressions…) dans notre pays.

Je me suis abonné en 2015 et je suis très content des contenus offerts. Après Têtu, je n’imagine pas qu’on perde ce qui est devenu un symbole de l’information LGBT en France. J’espère que vous pourrez continuer votre excellent travail pendant longtemps.

Bruno Selun, Fondateur, Kumquat Consult
Bruno Selun sur Twitter
Bruno Selun sur Yagg.