Stéphanie Michel et Emmanuel Chareix seront jugé.e.s le 27 novembre prochain par le tribunal correctionnel de Créteil. À l’automne 2014, Stéphanie Michel avait, en tant que présidente du conseil local de la FPCE 94, pris la décision d’exclure trois parents d’élèves de l’école Paul Langevin de Fontenay-sous-Bois, dans le Val de Marne. Elle leur reprochait d’avoir organisé, au nom de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) mais sans son accord, une réunion sur la «théorie du genre». Ces mêmes parents avaient déjà appelé à des «journées de retrait de l’école» (JRE).

Cette décision lui avait valu d’être la cible de menaces et d’insultes et sa voiture avait été vandalisée. De plus, l’exclusion ayant été annoncée sur le panneau d’affichage de l’école, deux de ces parents avaient porté plainte pour diffamation. Stéphanie Michel avait elle aussi porté plainte, pour harcèlement.

Un comité de soutien s’était mis en place, une pétition en ligne avait été lancée avec le soutien de la FCPE 94, de la Ligue des droits de l’Homme, du maire PCF de Fontenay-sous-Bois Jean-François Voguet, de la députée EELV Laurence Abeille, de l’Union des familles laïques (Ufal) et de plusieurs représentations locales de partis et syndicats. Un vœu pour défendre Stéphanie Michel avait été adopté par le conseil municipal le 13 novembre 2014.

En avril 2015, l’affaire avait été renvoyée devant le tribunal correctionnel de Créteil. «Certes je suis attaquée en tant que FCPE, expliquait alors Stéphanie Michel. Mais toute cette affaire se répercute sur ma vie personnelle et familiale.»

«Stéphanie Michel n’a pourtant fait qu’agir dans le cadre de ses mandats associatifs au sein de l’école publique, en défendant les valeurs d’égalité et de laïcité fortement attaquées, insiste le comité de soutien dans un communiqué daté du 5 novembre. (…) Nous citoyens, parents d’élèves, enseignants, élus, réaffirmons notre soutien à cette militante associative, membre de la communauté éducative, mise en cause dans son mandat d’élue représentant la principale fédération de parents d’élèves. Nous appelons toutes les personnes attachées aux valeurs d’égalité et de laïcité au sein de l’école, à être solidaires de Stéphanie Michel. »

Un rassemblement de soutien est organisé le jour du procès, vendredi 27 novembre, à 13h30, devant le tribunal de Créteil.

Nos derniers articles sur la FCPE.