Le 19 septembre dernier, alors qu’il marchait avec sa sœur dans les rues de Saint-Tite, au Québec, en marge du Festival Western, Mathieu Grégoire, 21 ans, avait été traité de «criss de fif» avant d’être frappé à plusieurs reprises au visage avec une bouteille de bière vide. L’agression faisait suite à une altercation, le jeune homme n’ayant pas apprécié qu’un groupe d’hommes ait sifflé sur le passage de sa sœur.

Voici le visage de l’homophobie! À Saint-Tite, vendredi soir, un gars a décidé que c’était drôle de tabasser un homme…

Posté par Mathieu Grégoire sur dimanche 20 septembre 2015

 

Le 23 septembre, une motion visant à «dénoncer l’agression perpétrée contre un jeune homosexuel au Festival western de Saint-Tite et rappeler l’importance de lutter contre les stéréotypes sexuels présents dans notre société» a été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale du Québec.

Un homme a été interpellé le 5 novembre pour cette agression et présenté au palais de justice de Chibougamau. En raison de ses antécédents judiciaires et d’autres affaires en cours, sa demande de remise en liberté a été rejetée, il restera donc détenu jusqu’à sa comparution le 11 novembre.

«Ce gars-là est homophobe, affirme Mathieu Grégoire. C’est la raison pour laquelle il m’a frappé. C’est la raison pour laquelle je me suis retourné. Il m’a traité de “fif”. Il n’y a rien d’autre qui excuse ce geste-là.»

Je veux le revoir, j’ai besoin de lui revoir la face afin de pouvoir passer à autre chose parce que présentement, je me suis créé une sorte de barrière, explique également le jeune homme. Je n’ai aucune colère contre lui, je ne lui en veux pas mais j’en veux à l’homophobie en général.»

Sur sa page Facebook, l’organisation du Festival Western de St-Tite s’est réjouie d’«un dénouement satisfaisant» et «se dit heureuse que ce fâcheux incident soit en voie de résolution».

Un zumbathon contre l’homophobie et l’intimidation, au profit de la Fondation Jasmin Roy et au GRIS-Mauricie/Centre-du-Québec, est organisé ce samedi 7 novembre à 19h30 à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Merci à Fabien pour l’info.