Publié le 1er octobre, l’Eurobaromètre de la Commission européenne montre une réelle adhésion des Français.e.s à l’égalité des droits. D’après ce sondage, effectué en face à face auprès de 1000 personnes en France, 81% des personnes interrogées estiment que les personnes homosexuelles, lesbiennes et bisexuelles devraient avoir les mêmes droits que les personnes hétérosexuelles. C’est 10% de plus que la moyenne des 28 pays de l’Union européenne (UE).

Dans un communiqué publié le 2 octobre, l’Association des familles homoparentales (ADFH) se félicite de ce résultat: «Ce sondage affirme que l’égalité des droits pour les personnes homosexuelles ou bisexuelles est très largement validée par les français. La “Manif Pour Tous” fait aujourd’hui partie du passé.»

Mais le sondage met aussi en lumière une opinion plus répandue en France que dans la plupart des autres pays européens: 72% des sondé.e.s en France estime que la discrimination à l’égard des personnes homosexuelles ou bisexuelles est répandue sur notre territoire là où la moyenne des 28 pays de l’UE interrogés se situe à 58%.

Pour l’ADFH, ce constat est «un signal qui doit être pris en compte par le législateur afin de renforcer les sanctions contre ceux qui n’hésitent plus à répandre sur les réseaux sociaux ou en parole publique des propos insidieux où la différence serait une justification normale des injures proférées».

Le précédent Eurobaromètre consacré aux discriminations remonte à 2012.