Liv Hnilicka est américaine, elle est serveuse, elle est aussi trans’. Il y a quelques jours, elle a posté sur Facebook une anecdote vécue sur son lieu de travail:

Stellar parenting moment of the day:This afternoon I was at my waitressing job on a beautiful early fall afternoon….

Posted by Liv Hnilicka on dimanche 20 septembre 2015

Un couple (hétéro) est arrivé avec une enfant, raconte Liv. Le père est venu voir Liv en lui disant: «Ma fille vient de demander si vous étiez un garçon ou une fille. Je n’ai pas voulu parler à votre place, est-ce que vous voulez bien venir lui répondre?» Liv a accepté, voici sa réponse: «J’ai entendu dire que tu avais demandé si je suis un garçon ou une fille. Je crois que le plus important à retenir, c’est que chacun.e peut être qui il ou elle veut dans ce monde. Et c’est aussi important d’être la meilleure personne possible, en étant soi-même, pour sa famille ou ses ami.e.s. Et aussi avec les personnes qu’on ne connait pas. Pour répondre à ta question, on m’a dit que j’étais un garçon quand j’étais enfant et je vis ma vie d’adulte en fille. Ça a l’air compliqué mais c’est en fait assez simple. Tu as d’autres questions?» L’enfant a répondu «Non!» avec un sourire.

Liv conclut son post d’un: «Bravo, mamans et papas qui donnez leur place aux personnes trans’ comme moi.»

Le statut a été liké plus de 11000 fois, partager plus de 2200 fois. La presse américaine s’en fait l’écho depuis, la presse internationale (dont Paris Match) a pris le relais. À chaque entretien et régulièrement sur son profil Facebook), elle précise que si une personne est touchée par son histoire, elle peut aider en faisant un don à des associations d’aide et de soutien aux personnes trans’ et intersexes, dont le Sylvia Rivera Law Project.

Nos derniers articles sur les États-Unis.