«Un.e capitaliste du genre est quelqu’un qui saisit les occasions fondées sur son genre ou son sexe supposé. Être capitaliste du genre dans le monde de la mode, cela veut dire que je peux aller à n’importe quel casting du moment que quelqu’un aime bien mon visage.»

Pour Bustle, Rain Dove raconte son monde. Les hommes y sont plus sexualisés que les femmes. Il faut faire semblant d’avoir beaucoup d’argent pour gagner plus, alors que la plupart des boulots paient très mal. «Les gens s’imaginent que parce que je suis mannequin, j’ai une vie super glamour, mais je vis dans un espace que j’ai construit moi-même.»

«La question qu’on ne me pose jamais, c’est pourquoi, s’étonne Rain Dove. Pourquoi es-tu capitaliste du genre? Pas qu’est-ce qu’un.e capitaliste du genre? Comment être capitaliste du genre? Je suis capitaliste du genre parce que je me fais opprimer en raison de mes organes génitaux, de mon apparence, de mon statut économique et social. Je n’ai pas le temps de m’asseoir et qu’on me dise d’attendre mon tour parce que c’est ce que je suis censée faire en fonction de mes organes génitaux ou de mon âge. Je n’ai pas de temps à perdre avec quelqu’un qui me dit “je suis désolé, tu ne peux pas aller aussi loin que tu veux dans ta vie”. Et je ne vais pas être polie sur le sujet, je ne vais pas être défavorisée de quelque façon que ce soit. Quand vous vous mettez sur mon chemin, vous ne vous mettez pas que sur mon chemin, vous vous mettez sur votre propre chemin, parce que vous faites obstacle à ce que je peux offrir de bon.»

«Si le monde n’a pas besoin de moi, c’est bien, mais j’ai l’impression que les choses arrivent maintenant pour une raison. Je ne fais pas ça pour porter de jolies robes, je le fais pour la visibilité que ça me donne pour parler d’un meilleur avenir.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Rain Dove: New York’s Androgynous Supermodel

Nos derniers articles sur Rain Dove.