«Les canulars sont amusants. L’homophobie, en revanche, n’est jamais amusante.» C’est par ce rappel qu’Elton John commence le post qu’il a publié sur Instagram en réaction à la blague de deux humoristes russes dont il a été la cible en début de semaine.

Lundi 14 septembre, après avoir déclaré dans un entretien à la BBC qu’il aimerait beaucoup s’entretenir avec Vladimir Poutine sur la façon dont sont traitées les personnes LGBT en Russie, Sir Elton John avait reçu un appel téléphonique d’une personne se présentant comme le président russe. Un duo d’humoristes a révélé peu après être l’auteur du canular. À la suite de cette blague, le porte-parole du président russe, Dmitry Peskov, a fait savoir que ce dernier ne serait pas opposé à une rencontre si le chanteur la demandait.

L’affaire est remontée jusqu’à la Chambre des Lords, qui débattait hier, jeudi 17 septembre, des droits LGBT au niveau mondial, notamment en ce qui concerne l’héritage colonial britannique et les lois homophobes dans le Commonwealth. Comme l’a souligné le libéral démocrate Lord Scriven, sur 53 pays du Commonwealth, 42 criminalisent les relations homosexuelles.

Le conservateur Lord Fowler a félicité Elton John et son époux David Furnish pour leur travail mais n’est pas certain qu’une rencontre entre le chanteur et Vladimir Poutine soit d’une grande efficacité et préférerait que la tâche soit confiée au Premier ministre britannique David Cameron.

«J’aime la Russie et ma proposition de parler des droits LGBT avec le Président Poutine tient toujours. Je défendrai toujours celles et ceux qui sont humilié.e.s et discriminé.e.s, écrit Sir Elton sur Instagram. Si cet incident malheureux a aidé à mettre ce sujet vital en lumière, alors je suis heureux d’avoir été la cible de ce canular.»