[mise à jour, 22h33, disponibilité des auto tests]

C’est parti pour les autotests du VIH en vente libre, dès le 15 septembre, en France, dans les pharmacies et sur les sites internet des pharmacies. Voici leur présentation en 10 questions/réponses, d’après les informations fournies par la Haute autorité de santé (HAS).

1. L’autotest du VIH, qu’est-ce que c’est?
L’autotest de dépistage de l’infection par le VIH (ADVIH) est un test de dépistage rapide (TROD de 3e génération) effectué directement par l’intéressé.e. Un kit est mis à disposition et le test est réalisable soit sur le sang total (sang capillaire par piqûre au bout du doigt) soit sur le fluide gingival (fluide sécrété par le tissu conjonctif gingival). Ce test permet la détection des anticorps anti-VIH-1 et anti-VIH-2.

2. Quel est le prix de l’autotest du VIH?
Le kit est vendu au prix de 28 euros, et n’est pas remboursé par la Sécurité sociale. Il est donc à la charge de l’utilisateur/trice. De leur côté, les associations et les centres de dépistage anonyme et gratuit proposent des tests gratuits mais ce sont des tests rapides pas des autotests.

3. Quelle est la fiabilité de l’autotest de dépistage du VIH?
Selon l’HAS, aucun ADVIH, même ceux ayant le marquage CE, n’est fiable à 100 %. Des résultats faux positifs (individus ayant un test positif mais n’étant pas contaminés) ou faux négatifs (individus ayant un test négatif mais ayant été contaminés) sont possibles.

4. Combien de temps après une prise de risque peut-on utiliser l’autotest de dépistage du VIH?
L’autotest est à utiliser trois mois après la prise de risque. Avant ce délai, les ADVIH sont peu sensibles. En effet, la fenêtre de séroconversion des ADVIH peut aller jusqu’à trois mois, ce qui veut dire que des infections par le VIH datant de moins de trois mois peuvent ne pas être détectées par ces tests. Avant trois mois, l’HAS recommande d’aller se faire dépister avec un test de 4e génération dans un centre de dépistage ou un laboratoire de ville.

5. Où peut-on acheter un autotest de dépistage du VIH?
L’autotest est en vente libre, dans les pharmacies et les sites internet des pharmacies, au prix de 28 euros le kit. Suivez ce lien pour obtenir la liste des sites internet des officines de pharmacie autorisés pour la vente en ligne de médicaments.

6. Qui peut se procurer un autotest de dépistage du VIH?
L’autotest est accessible à toute personne, majeure ou mineure, désirant connaître son statut sérologique. Les recommandations portent surtout pour certaines catégories de la population qui devraient avoir un recours plus fréquent au test et pour qui l’autotest peut être une solution. Le test est à renouveler tous les ans pour les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes (HSH), les usagèr.e.s de drogues par voie intraveineuse, les personnes multipartenaires originaires d’Afrique sub-saharienne et des Caraïbes.

7. Quels sont les tests actuellement approuvés?
Il existe deux tests disposant d’un marquage CE: les dispositifs fabriqués par les sociétés Biosure et  AAZ. Attention! Certains sites marchands prétendent vendre des autotests marqués CE. La HAS a publié une mise en garde sur son site.

8. Que signifie un résultat positif par un autotest?
Un résultat positif ne veut pas nécessairement dire que la personne est infectée par le VIH (voir plus haut). Tout test positif doit être confirmé par un test Elisa de 4e génération effectué dans un laboratoire ou en centre de dépistage anonyme et gratuit (voir la liste sur le site de Sida Info Service).

9. Que signifie un résultat négatif?
Si le résultat de l’ADVIH est négatif et en l’absence de comportement à risque ou d’exposition accidentelle dans les trois derniers mois, cela signifie que l’utilisateur/trice n’est pas infecté.e. L’HAS ne recommande pas d’effectuer un test de confirmation, à moins d’avoir une raison de croire que le test a été mal fait ou mal interprété. Si le résultat de l’ADVIH est négatif mais qu’une prise de risque a eu lieu dans les trois derniers mois, le test ne peut pas être considéré comme fiable en raison de la fenêtre de séroconversion. Dans ce cas-là, il est conseillé de réaliser un test en laboratoire ou dans un centre de dépistage. Bon à savoir: Un test négatif ne signifie pas forcément que le ou les partenaire.s de la personne testée sont non infecté.e.s par le VIH.

10. Où appeler pour obtenir des informations ou du soutien?
Sida Info Service (0 800 840 800, appel anonyme et gratuit) propose une information sur le VIH et les ADVIH 24 h/24 et 7 jours sur 7 avec possibilité de recourir à l’interprétariat professionnel. Il est également possible de s’adresser à son pharmacien ou à une association de lutte contre le sida.