Retrouvez le player après les commentaires de la Yagg Team.

Bénédicte Mathieu: D.C., Died Pretty
En 1991, j’ai écouté en boucle Doughboy Hollow, album de ce groupe australien. Je l’ai retrouvé récemment. Oldies but goodies.

Xavier Héraud: Aller sans retour, Juliette
Merci à Françoise Lucas-Griffon d’avoir posté sur sa page Facebook ce morceau, l’un de mes préférés de Juliette. Une chanson qui parle des réfugiés, d’humanité, de la douleur de l’exil. Seule une artiste de la trempe de Juliette pouvait trouver des mots aussi justes. Et une mélodie aussi magnifique.

Fatima Rouina:No Le Tengo Miedo, Los ‬Aldeanos
Mercredi denier sortait en salle le film Esto es lo que hay, Chronique d’une poésie cubaine, de Léa Rinaldi. Le documentaire présente le parcours de Los Aldeanos, groupe de rap contestataire cubain. Avant le film, je n’en avais jamais entendu parlé. C’est pourtant le groupe de rap le plus influent mais aussi le plus surveillé au pays de Castro, peut-être parce que son écriture est sans superflu, sans détours.

Judith Silberfeld: Karen Don’t Be Sad, Miley Cyrus
Il y a une semaine, à l’issue des MTV Video Music Awards dont elle animait la cérémonie, Miley Cyrus a annoncé qu’elle offrait en écoute gratuite un album assez déjanté, Miley Cyrus & Her Dead Petz. Difficile de ne sortir qu’un titre parmi les 23, il y a beaucoup de bonnes choses dans cet album. Mais puisqu’il faut choisir… Miley Cyrus prouve en tout cas qu’elle est bien plus qu’une gosse paumée qui joue la provoc pour se faire remarquer.

Maëlle Le Corre: The Promise, Stellar Addiction
Mon coup de cœur du ELLA Festival: Tanya (à la guitare et au piano) et Stacey (au chant du groupe australien Stellar Addiction nous ont offert deux formidables sets acoustiques durant cette semaine. En attendant de découvrir l’interview qu’elles ont accordé à Yagg, écoutez ce très beau The Promise

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur La playlist de la semaine