Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, l’association Boys of Bangladesh (BoB) n’est pas réservée aux gays. Elle vient d’ailleurs de lancer la toute première bande dessinée lesbienne, intitulée Dhee. En bengali, «dhee» signifie «sagesse», «compréhension» ou encore «savoir». Comme l’explique un militant, «Dhee» pousse les êtres humains à faire preuve de curiosité, d’innovation et à vouloir découvrir l’inconnu.

Avec Dhee, présentée samedi 5 septembre lors d’une soirée organisée au British Council de Dacca, la capitale, BoB veut évoquer «le silence et le tabou qui entourent le genre et la sexualité dans notre société». La BD se présente sous forme de cartes indépendantes les unes des autres, et sera utilisée comme support pour une quinzaine de campagnes à travers le pays. On y suit Dhee, une jeune femme qui tombe amoureuse d’une autre femme et tente de résister à la pression sociétale et familiale. Les lecteurs/trices sont appelé.e.s à l’aider à faire ses choix (se marier pour satisfaire sa famille, s’enfuir, se suicider, se battre pour sa relation…).

«Avec Dhee, nous voulons changer les perceptions sur les personnes LGBT, a indiqué Mehnaz Khan, co-responsable du Project Dhee. Nous devons être libres de choisir qui nous aimons. Il s’agit de faire passer un message à tout le monde.»

«Nous ne voulons plus être enfermé.e.s dans des boites, a ajouté Khushi Kabir, coordonatrice de l’ONG Nijera Kori, qui lutte notamment contre la pauvreté et pouur l’égalité hommes/femmes. Nous voulons que notre esprit soit libre.»

https://twitter.com/info_bob_bd/status/640565889067122688

«Nous espérons pouvoir organiser de tels événements à l’extérieur la prochaine fois, parce que nous ne voulons pas vivre nos vies à l’intérieur et en secret.»

Il y a un an, un magazine gay apparaissait au Bangladesh, Roopbaan, dont le site est actuellement en construction. Au Bangladesh, les relations homosexuelles sont passibles de la prison à perpétuité, en vertu de l’article 377 du code pénal. Le texte n’a jamais été appliqué mais fait peser une menace sur les personnes LGBT.

Nos derniers articles sur le Bangladesh.