Flash Cocotte, Trou aux biches, House of Moda, Bizarre Love Triangle (BLT), Cockorico, Wet for Me, La Sale, La Culottée, La Klepto, Menergy, Trash/Romance… Les soirées se multiplient et ne se ressemblent pas.

Trax«Ce qui a changé, c’est qu’aujourd’hui, il y a quelque chose de fédérateur autour de la musique. Ce ne sont que des niches, chaque soirée a sa clientèle et son identité. Toute une scène s’est créée», explique le DJ Patrick Vidal dans l’article que publie Trax, en kiosques actuellement.

L’influence du Pulp, les conséquences de sa disparition, la multiplication des clubs, l’absence d’un lieu fédérateur…: Florian Bardou (dont vous avez pu voir la signature sur Yagg) a enquêté sur un milieu plus engagé qu’il n’y parait. L’occasion, aussi, de découvrir un panorama de soirées différentes, et peut-être de trouver celle qui vous attirera. À lire également, un retour sur la fête gay parisienne des années 1990 avec Didier Lestrade (disponible en ligne en version longue).