Il s’est passé plein de choses à la Pride de Manchester samedi 29 août: Ian McKellen a fait des câlins, Dannii Minogue et Sharleen Spiteri ont chanté, Keegan Hirst a défilé, les footballeurs de Manchester City ont apporté leur soutien… Jacqui Prest n’est peut-être pas (encore) une célébrité, mais elle aussi a fait tourner les têtes.

Alors qu’elle défilait en uniforme, en tête du contingent de policièr.e.s, Jacqui Prest n’a pas résisté à se lâcher sur Footloose, de Kenny Loggins, pour le plus grand plaisir des spectateurs/trices et de ses collègues – la police de Manchester a d’ailleurs partagé la vidéo sur sa page Facebook hier, et une photo aujourd’hui:

Check out Inspector Jacqui Prest’s dance moves… we think she can expect a call from Strictly Come Dancing any day now! #DancingPoliceOfficer

Posted by Greater Manchester Police on mercredi 2 septembre 2015

 

Interviewée par The Daily Mail, l’inspectrice Jacqui Prest, dont le journal précise que son épouse et elle ont un enfant de deux ans et demi, a expliqué: «Ça me fait toujours ça avec Footloose. Mes pieds ont commencé à taper, et c’est parti tout seul. J’adore la Pride. Les gens applaudissent et acclament et on voit qu’on les fait sourire, c’est fantastique. L’ambiance est électrique.»

«Cette année, c’était la première fois que j’étais chargée du groupe Police with Pride, un groupe de 200 policièr.e.s, personnel de soutien et membres de nos familles venu.e.s de tout le Royaume-Uni pour défilé, poursuit-elle. (…) Pour moi, participer, c’est une façon de dire à la communauté LGBT et aux autres victimes de crimes de haine que la police est inclusive, que nous comprenons et que nous sommes là pour elles. C’est aussi une façon de dire aux gens qu’ils peuvent être out sur leur lieu de travail. Quand je suis arrivée dans la police du Grand Manchester il y a huit ans, j’ai tout de suite su que je n’avais pas à cacher mon orientation sexuelle.»