Après la polémique déclenchée par la diffusion, vendredi 28 septembre, sur TF1, du clip Travelo, parodie de Conchita Wurst et de Kendji Girac, Florent Peyre a présenté des excuses par le biais des réseaux sociaux.

Après avoir remercié celles et ceux «qui ont ri devant le clip de Kenjita», l’humoriste s’adresse à celles et ceux qui n’ont pas ri: «Si cette parodie a heurté la sensibilité de certains d’entre vous, j’en suis désolé. Mais gardons tout de même présent à l’esprit que c’est un sketch dont le but est d’amuser et de divertir et en aucun cas d’attiser la haine envers qui que ce soit.»

«De nombreuses paroles de ma chanson ont été reprises, poursuit-il mais jamais le dernier couplet qui dit: “C’est vos regards croisant le mien / C’que vous pensez je m’en fous bien”, “Je suis monsieur, je suis madame / Ce n’est pas un drame”.»

«Pour moi cette chanson est un hymne à l’autodérision, au respect d’autrui et à la liberté de chacun à vivre sa vie comme il l’entend, conclut-il. Respectons-nous, parlons-nous, aimons-nous et rions ensemble de nous-même et des autres.»

Si la plupart des réponses montre le soutien de leur.e.s auteur.e.s à l’humoriste et au «droit de rire de tout», quelques internautes prennent acte, mais sans pardonner totalement:

https://twitter.com/SailingRoxane/status/639180680686120962